Thèse soutenue

Les professions dans le changement institutionnel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laure Lelasseux
Direction : Roxana Barbulescu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Economie, gestion, sciences sociales
Date : Soutenance le 29/06/2021
Etablissement(s) : Jouy-en Josas, HEC
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'Institut polytechnique de Paris
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupement d'études et de recherche en gestion à HEC (Jouy-en-Josas, Yvelines)
établissement de préparation de la thèse : École des hautes études commerciales (Jouy-en-Josas, Yvelines ; 1881-....)
Jury : Président / Présidente : Michel Lander
Examinateurs / Examinatrices : Michel Lander, Anca Metiu, Tom Lawrence, Joel Bothello
Rapporteurs / Rapporteuses : Anca Metiu, Tom Lawrence

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Au travers de ma dissertation, j’ai cherche à répondre à la question suivante : qu’est ce qui constitue, anime et structure l’agence professionnelle vis à vis des institutions ? Bien que la recherche ait déjà clairement analysé l’importance des professions et des professionnels dans le changement institutionnel (Muzio et al., 2013; Scott, 2008), je démontre ici que l’agence professionnelle a des spécificités qui la différencie de l’agence d’autres acteurs. Mes trois chapitres identifient ces spécificités nécessaires à notre compréhension des professions et des professionnels en tant qu’acteurs du changement institutionnel. Tout d’abord, l’agence professionnelle est inscrite dans les pratiques professionnelles quotidiennes, qui sont les lieux d’expérience des contradictions institutionnelles. Je considère donc que, pour être bien comprise, l’agence professionnelle doit être articulée à la notion d’identité professionnelle (Chapitre 1). De plus, mettre en relation agence et identité professionnelle permet d’intégrer le rôle des émotions dans l’étude des professions, comme mécanisme causal de l’action professionnelle (Chapitre 3). Enfin, l’agence professionnelle est influencée par la localisation des professions au sein d’une compétition interprofessionnelle permanente (Abbott, 1988; Anteby, 2010; Barley, 1986; Nelsen & Barley, 1997). En conséquence, prendre part à des actions visant à influencer des changements réglementaires dépend non seulement des intérêts des professions mais aussi de leur position dans un système de professions (Abbott, 1988), (Chapitre 2).