Wood and hospital hygiene : Investigating the hygienic safety and antimicrobial properties of wood materials

par Muhammad Tanveer Munir

Thèse de doctorat en Génie des matériaux

Sous la direction de Mark Irle.

Soutenue le 01-02-2021

à l'Ecole centrale de Nantes , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'ingénieur (Nantes) , en partenariat avec École supérieure du bois (Nantes) (laboratoire) .

  • Titre traduit

    Le bois et l'hygiène hospitalière : Enquête sur la sécurité hygiénique et les propriétés antimicrobiennes du bois


  • Résumé

    Le matériau bois est un composant bien connu des thèmes de construction basés sur la nature en raison de son aspect naturel, de sa nature écologique et de ses effets biophiles chez l'homme. L'utilisation de ce matériau dans des endroits sensibles sur le plan de l'hygiène est toutefois remise en question en raison de sa nature organique et poreuse. Des études antérieures ont montré que le bois possède des propriétés antimicrobiennes contre de nombreux microorganismes importants du point de vue de l'hygiène. Les travaux sont encore nécessaires pour démontrer cette action antimicrobienne et sa relation avec le bois et les variables microbiologiques. Cette recherche visait à rassembler et à générer des informations pour guider les acteurs de l'hygiène hospitalière en ce qui concerne la sécurité hygiénique du matériau bois. Les méthodes ont été développées pour étudier l'action antimicrobienne du bois et identifier les variables qui influencent ce comportement. La première méthode développée dans ce contexte a été une méthode de diffusion directe sur gélose (appelée antiboisgram) qui a donné de bons résultats en ce qui concerne le - - dépistage de plusieurs espèces de bois pour leur action antibactérienne et antifongique. Elle a également permis d'identifier le rôle du bois et des variables microbiennes dans la détermination des propriétés antimicrobiennes du matériau en bois. En outre, une méthode de récupération bactérienne basée sur l'élution a été étudiée, qui a montré que la plupart des bactéries nosocomiales courantes survivent moins bien sur le bois que sur les surfaces lisses. Parallèlement, un outil innovant a été mis au point, impliquant l'utilisation de sondes fluorescentes pour étudier la distribution des bactéries sur et à l'intérieur des matériaux en bois à l'aide de la microscopie laser spectrale confocale. Ces expériences ont permis d'obtenir des informations fructueuses qui pourraient améliorer la compréhension du rôle du bois dans la sécurité hygiénique des bâtiments de soins de santé. En outre, les futures recherches et les directives d'application ont été fournies concernant la prévalence des pathogènes dans les bâtiments de soins de santé en bois et la perception des occupants des hôpitaux vis-à-vis de l'environnement intérieur en bois.


  • Résumé

    The wood material provides a nature-based theme to construction because of its natural appearance, ecofriendly nature and biophilic effects on humans. However, its organic and porous nature is questioned when using it in hygienically important places such as hospitals. Studies have shown that wood has antimicrobial properties against some pathogens; work is still needed, however, to demonstrate this antimicrobial action and its relation to wood and microbiological variables. This research gathers and generates information to guide stakeholders of hospital hygiene on the hygienic safety of wood materials. First, a simple and direct method was developed to study the antibacterial and antifungal activity of solid wood, which also identified the role of wood and microbial variables on antimicrobial behavior. Further, an elution based bacterial recovery method was investigated which showed that the most common nosocomial bacteria did not survive as well on wood as compared to smooth surfaces such as aluminum, steel and polycarbonate. Meanwhile, an innovative tool was developed, involving the use of fluorescent probes to study the bacterial distribution on and inside wood using confocal spectral laser microscopy. These experiments produced the information that will help the decision makers regarding the choice of wood material in the healthcare buildings. It not only enhances our understanding of hygienic safety of wood in healthcare buildings but also provides the basis for future research on the prevalence of pathogens in the wooden healthcare institutes and the perception of the occupants those buildings.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Nantes. Médiathèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.