Thèse soutenue

L'éveil des sens. : histoire médicale de la puberté (1750-1850)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippine Valois
Direction : Didier BoissonNahema Hanafi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire moderne
Date : Soutenance le 22/10/2021
Etablissement(s) : Angers
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Temps- Mondes- Sociétés / TEMOS
Jury : Président / Présidente : Hervé Guillemain
Examinateurs / Examinatrices : Emmanuelle Berthiaud
Rapporteurs / Rapporteuses : Anne Carol, Sylvie Chaperon

Résumé

FR  |  
EN

Au cours de la période contenue entre la seconde moitié du XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle, la puberté en tant que concept médical est en cours de construction et en constante évolution. La puberté est attachée à des imaginaires qui participent à l’élaboration de sa définition médicale et culturelle. La métamorphose pubertaire est ainsi liée à des notions brutales comme la crise, l’orage ou la tempête : des mots matérialisant à eux seuls la puissance de la transformation pubertaire, mais aussi la dangerosité de cette période de la vie humaine qui signe la survenue de nouvelles pathologies, inconnues aux enfants. À partir des années 1780, en France, les traités et thèses de médecine consacrées à l’étude de la puberté et à l’hygiène des pubères se démocratisent. Émergent des pathologies significatives qui font de cette période de la vie, un âge critique. Cette thèse a pour objet de questionner les imaginaires médicaux et culturels associés à la puberté. Apportant une analyse critique des thèses, des traités de médecine et d’histoire naturelle, ainsi que des dictionnaires, elle en questionne les enjeux au regard, notamment, de la construction des identités sexuelles.