Au-delà des illusions introspectives, l'interface cerveau machine au service de l'étude de la conscience lors de la prise de décision

par Benjamin Rebouillat

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Sid Kouider.

Le président du jury était Valerian Chambon.

Le jury était composé de Sid Kouider, Valerian Chambon, Claire Sergent, Elisa Filevich, Lucie Charles.

Les rapporteurs étaient Claire Sergent, Elisa Filevich.


  • Résumé

    Nous concevons d'ordinaire nos choix comme conscients et sous notre contrôle. Toutefois, de nombreuses études montrent que nos processus introspectifs sont largement illusoires. Dans notre première partie, nous proposons que l'introspection peut être conceptualisée comme un processus d'inférence hiérarchique, et nous avançons une nouvelle approche pour en étudier les mécanismes sous-jacents. À cette fin, nous employons un protocole de prise de décision dans lequel les sujets ne peuvent accéder ni à leurs informations motrices, ni à des informations de haut niveau. En outre, nous mesurons les signaux neuronaux impliqués dans la prise de décision ainsi que la conscience que les sujets ont de leurs décisions. Cette thèse se penche sur deux questions : Premièrement, sous quelles conditions peut-on être conscient de ses décisions ? Deuxièmement, pouvons-nous accéder à nos processus mentaux par l'introspection, ou cette dernière n'est-elle qu'une illusion ? Nos résultats suggèrent, qu'en dépit d'un sentiment de richesse subjective, nous n'avons qu'un accès partiel aux contenus de nos décisions. Si l'on peut savoir qu'une décision est imminente, son contenu échappe à la conscience. Toutefois, les sujets peuvent accéder à une représentation interne de leur choix a posteriori. Nos résultats soulignent cependant que cet accès reflète un processus intégratif au terme duquel notre introspection assimile à la fois des données internes et des informations exogènes. Les illusions introspectives sont dès lors les résultats d'une intégration déséquilibrée entre ces différents éléments. En conclusion, cette thèse offre de nouvelles perspectives ainsi que des outils méthodologiques pour l'étude de l'émergence de la conscience des décisions. Nos résultats convergent vers l'idée que la connaissance de soi est un processus d'inférence bayésien organisé hiérarchiquement et impliquant de multiples informations.

  • Titre traduit

    Beyond introspective illusions, a brain computer interface approach to decision awareness


  • Résumé

    When we make a free choice, we feel conscious and in control of our decision processes. However, over the past decades, studies on introspection demonstrated that our self-knowledge faculties are crippled by illusory content. In the first part, we suggest that introspection can be framed as a hierarchically organized inference process and we proposed an innovative methodological approach to challenge this hypothesis. We used a free decision paradigm in which no high order nor low motor level processing were solicited. Further, we track in real time internal decision variables through a Brain Computer Interface (BCI), and probe both implicitly and explicitly participants' decision awareness. The present thesis investigates two main questions. First, what are the conditions for people to be aware of their impending decisions? Second, does people's introspections access genuine mental activity or are they pure retrospective illusions? Our results suggest that despite the general impression of a rich internal life, people are only partially aware of their impending decisions. If they can consciously track their upcoming decisions, they have no conscious access to those decisions’ content. Yet, when recalling their recent choices, people can access internal representation of the chosen alternative. However, our results suggest that introspection has no privileged access to internal decision variables but rather stem from an integrative process involving both endogenous and exogenous cues. Introspective illusions thus reflect an imbalanced integration process, where weak and noisy internal variables are dominated by deceptive feedback. Overall, the present thesis provides new insights and methodological tools for the study of decision awareness emergence. Our results converge toward the idea that self-knowledge of decision is a hierarchically organized Bayesian inference process involving multiple cues.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.