Usage des médicaments anticholinergiques et fonctions cognitives « cohorte CONSTANCES »

par Abdelkrim Ziad

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Marie Zins et de Thibault Mura.

Soutenue le 22-06-2020

à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...) , en partenariat avec Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (Villejuif, Val-de-Marne ; 2010-....) (laboratoire) , Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (référent) et de Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations / CESP (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Luc Faillie.

Le jury était composé de Hélène Amieva, Cécilia Samieri, Sandrine Andrieu, Anne Thiébaut.

Les rapporteurs étaient Hélène Amieva, Cécilia Samieri.


  • Résumé

    Le lien entre l’usage des médicaments ayant des propriétés anticholinergiques (AC) et les fonctions cognitives a été montré dans plusieurs études. Cependant ces études ont considéré l’ensemble des médicaments étudiés comme un groupe homogène sans prendre en considération le potentiel AC et la classe thérapeutique. La population étudiée dans nos travaux s’appuie sur les participants âgés de 45 ans et plus de la cohorte CONSTANCES ayant passé une batterie de tests neuropsychologiques. Les données concernant la délivrance de médicaments ayant des propriétés AC sont extraites à partir de la base de données du Système National des Données de Santé (SNDS).Les résultats de la 1ère partie de ces travaux montrent que l’association entre l’usage des médicaments ayant des propriétés AC et les fonctions cognitives est hétérogène selon les classes thérapeutiques. En outre, les antipsychotiques contribuent à une grande partie de cette association. Suite à ces résultats, la 2ème partie de ces travaux comparant des psychotropes ayant des propriétés AC avec ceux qui n’en ont pas a conclu qu'il n'y a pas de lien substantiel entre l'activité AC des antidépresseurs et des anxiolytiques et les fonctions cognitives. Ainsi, pour ces deux classes thérapeutiques, le choix du médicament en fonction de son activité AC n’est pas cliniquement pertinent sur le plan du fonctionnement cognitif. Nos résultats sont moins clairs pour les antipsychotiques pour lesquels il pourrait exister un lien entre l'activité AC et les fonctions exécutives basses. Enfin, dans la 3ème partie nous avons pu développer un référentiel cognitif en utilisant une approche multidimensionnelle. Les analyses focalisées sur l’impact de l’usage des benzodiazépines (BZD) sur les fonctions cognitives sont détaillées dans cette partie.

  • Titre traduit

    Anticholinergic drug use and cognitive functions “CONSTANCES cohort”.


  • Résumé

    The relationship between the use of drugs with anticholinergic (AC) properties and cognitive function has been shown in several studies. However, these studies considered all the studied drugs as a homogeneous group without taking into consideration the AC potential and the therapeutic class. The population studied in our work is based on participants aged 45 and over in the CONSTANCES cohort who have undergone a battery of neuropsychological tests. Data concerning the dispensing of drugs with AC properties are extracted from the database of the French National System of Health Data (SNDS).The results of the first section of this work showed that the association between the use of drugs with AC properties and cognitive functions is heterogeneous across therapeutic classes. In addition, antipsychotics contribute to a large part of this association. Based on these results, the second section comparing psychotropic drugs with AC properties with those without, concluded that there is no substantial relationship between the AC activity of antidepressants and anxiolytics and cognitive functions. Thus, for these two therapeutic classes, the choice of drug based on its AC activity is not clinically relevant in terms of cognitive functioning. Our results are less clear for antipsychotics for which there may be a link between AC activity and lower executive functions. Finally, in the 3rd section we were able to develop a cognitive referential using a multidimensional approach. Analyses focusing on the impact of benzodiazepine (BZD) use on cognitive functions are detailed in this section.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.