Thèse soutenue

Exposition professionnelle aux agents irritants et asthme : rôle des marqueurs biologiques liés au stress oxydant

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Miora Andrianjafimasy
Direction : Rachel Nadif
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Santé publique - épidémiologie
Date : Soutenance le 27/05/2020
Etablissement(s) : université Paris-Saclay
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (Villejuif, Val-de-Marne ; 2010-....) - Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations / CESP
référent : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (1991-....)
Jury : Président / Présidente : Jean Bouyer
Examinateurs / Examinatrices : Danièle Luce, Jorge Boczkowski, Orianne Dumas Milne Edwards, Isabelle Momas, Pascal Guénel, Sébastien Hulo
Rapporteurs / Rapporteuses : Danièle Luce, Jorge Boczkowski

Résumé

FR  |  
EN

L’exposition professionnelle aux irritants est un des facteurs de risque de l’asthme. Cependant, les mécanismes biologiques par lesquels elle affecte la santé respiratoire restent mal connus. Le rôle de la voie biologique du stress oxydant a été suggéré.Les objectifs de la thèse sont d’étudier : 1) les associations entre des marqueurs biologiques liés au stress oxydant et l’exposition professionnelle aux irritants d’une part et l’asthme d’autre part; 2) les associations entre l’exposition professionnelle aux irritants et des endotypes d’asthme identifiés à partir de caractéristiques cliniques et biologiques; 3) les associations entre un grand nombre de gènes impliqués dans la voie métabolique du stress oxydant et les endotypes d’asthme et si ces associations étaient modifiées par l’exposition professionnelle aux irritants.L’ensemble de ces objectifs a été réalisé à partir des données des participants adultes de l’étude Épidémiologique des facteurs Génétiques et Environnementaux de l’Asthme (EGEA, n=1571).Parmi les marqueurs biologiques étudiés, les produits d’oxydation fluorescents (POFs), un marqueur de dommages liés au stress oxydant, étaient associés à une exposition professionnelle élevée aux irritants et à plusieurs caractéristiques de l’asthme telles que des crises d’asthme, un mauvais contrôle de l’asthme, une utilisation de traitements pour l’asthme, et un asthme neutrophilique. Une exposition professionnelle élevée aux irritants était associée à l’endotype d’asthme caractérisé par un asthme de l’adulte, une fonction ventilatoire basse, des symptômes respiratoires, une concentration élevée en POFs et un nombre élevé de neutrophiles. Cet endotype d’asthme était également associé au gène Phosphotyrosine Interaction Domain Containing 1 (PID1), et cette association était observée uniquement chez les participants non exposés aux irritants.En conclusion, cette thèse apporte de nouvelles connaissances sur le rôle du stress oxydant dans l’association entre exposition professionnelle aux irritants et santé respiratoire.