Etude et sélection d’alliages à composition complexe sans cobalt à finalité tribologique

par Gautier Huser

Thèse de doctorat en Science des Matériaux

Sous la direction de Pascal Aubry et de Ivan Guillot.

Le président du jury était Eric Hug.

Le jury était composé de Dominique Poquillon, Anna Fraczkiewicz, Anne-Laure Helbert, Emmanuel Rigal.

Les rapporteurs étaient Dominique Poquillon, Anna Fraczkiewicz.


  • Résumé

    Il est nécessaire de développer des revêtements sans cobalt possédant une bonne résistance à l’usure afin de remplacer les alliages de type stellite® qui sont utilisés dans les centrales nucléaires. En effet, les débris de cet alliage sont activés sous flux neutronique et forme du 60Co, un isotope radioactif susceptible de contaminer le reste de l’installation. Les matériaux sans cobalt, base nickel ou base fer, proposés pour le moment ne présentent pas des propriétés tribologiques concurrentes à celles du stellite®. Les AHE (Alliage à Haute Entropie) et ACC (Alliage à Composition Complexe) peuvent être de bons candidats. En effet, ces alliages possèdent des domaines de compositions particulièrement étendus par rapport aux alliages conventionnels, qui donnent alors accès à un vaste espace de propriétés, en particulier mécaniques. Dans un premier temps, l’étude de plusieurs ACC par la méthode CALPHAD (CALculation of PHAse Diagram) a été réalisée afin de déterminer des compositions favorisant la présence de phases intermétalliques dures bénéfiques au comportement tribologiques. Le travail s’est poursuivi par la réalisation de plusieurs séries d’alliages. Des caractérisations microstructurales et tribologiques ont permis de retenir une unique composition comme meilleure candidate potentielle au remplacement des alliages base cobalt. Cette composition a alors été élaborée sous forme de poudre puis de revêtement en utilisant les procédés de DLD (Direct Laser Deposition) et compression isostatique à chaud. Leur microstructure et leur comportement tribologique a été comparé à celui du stellite®.

  • Titre traduit

    Study and selection of cobalt free complex composition alloys for tribological application


  • Résumé

    Currently, attempts are made to develop hardfacing cobalt-free alloys for coating the contact areas of moving parts of nuclear installations. In fact, under neutron flux, cobalt 59 is activated into cobalt 60, a highly radioactive isotope. Consequently, the coating debris generated by friction are likely to contaminate parts of the installation. Existing cobalt-free hardfacing alloys, nickel or iron bases, do not exhibit tribological properties competing with those of stellite®, a commonly used hardfacing cobalt base alloy. HEA (High Entropy Alloy) and CCA (Complex Concentration Alloy) may be good candidates. Indeed, compare to conventional alloys, they show vast composition domain giving access to a large range of properties. After an initial selection of elements, the phases of selected alloys were calculated by CALPHAD software (CALculation of PHAse Diagram). The compositions favoring the presence of hard intermetallic phases beneficial to tribological behavior were selected. Then several alloys were fabricated using different processes. From microstructural and tribological characterizations, one composition has been selected as the best potential cobalt-free hardfacing alloy candidate. Coatings of this composition were then fabricated by DLD (Direct Laser Deposition) and HIP (Hot Isostatic Pressing). Their microstructure and tribological behavior were measured and compared to those of stellite ®.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.