Theoretical, empirical and computational approaches to agreement with coordination structures

par Aixiu An

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Anne Abeillé.

Soutenue le 28-09-2020

à l'Université Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec Laboratoire de linguistique formelle (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Olivier Bonami.

Le jury était composé de Anne Abeillé, Olivier Bonami, Greville G. Corbett, Louisa Sadler, Roger Levy, Barbara Hemforth.

Les rapporteurs étaient Greville G. Corbett, Louisa Sadler.

  • Titre traduit

    Les approches théoriques, empiriques et computationnelles pour l’accord avec les structures coordonnées


  • Résumé

    L'accord avec les structures coordonnées (le garçon et la fille viendra/viendront, Le/les garçon et fille) utilise au moins trois stratégies de l’accord : l’accord avec le conjoint le plus proche (ou l’accord de proximité, CCA), l’accord avec l'ensemble de la coordination (ou l’accord total, RA), l’accord avec le premier conjoint (ou l’accord précoce, EA) (Peterson 1986) Cette thèse présente des données de corpus, ainsi que une série des études empiriques de 12 expériences de jugement d'acceptabilité en français et une expérience de lecture en auto-présentation segmentée examinant l'accord avec les structures de coordination dans différents domaines (nominal/verbal), différents traits (nombre/genre), différentes directions (la cible précède/suit la coordination). Les résultats montrent que l'accord avec le conjoint le plus proche est très répandu en français, contrairement à la plupart des grammaires normatives et de la littérature linguistique (cf. Corbett1991). L’accord de proximité est plus acceptable dans le domaine nominal que dans le domaine verbal, pour l'accord de genre que pour l'accord de nombre. Sur la base de ces données, cette thèse propose un nouveau modèle linéaire avec plusieurs dimensions, pour prédire la grammaticalité de l'accord avec un NP coordonné. Un nombre croissant d'études expérimentales commencent à explorer cette question (e.g., Willer-Gold et al. 2017), mais elles ne s'appuient que sur une combinaison (comme genre/verbal). Étant donné la sparsité des données obtenues par des expériences humaines, nous proposons un modèle flexible qui peut apprendre les poids des contraintes à travers un nombre limité de structures et se généraliser à d'autres structures. Le présent travail, d'une part, fournit une comparaison détaillée de plusieurs expériences d'acceptabilité humaine, en utilisant une méthodologie de validation croisée. D'un autre côté, nous montrons que le degré de l'acceptabilité peut capturer les tendances typologiques, par exemple la hiérarchie d'accord proposée par Corbett (1991). On propose que cette hiérarchie est valable pour l'accord en genre et en nombre, pour l'accord en et et en ou.


  • Résumé

    Agreement with coordinate structures (the boy and the girl is/are ready, this/these boy or girl) deploys at least three agreement strategies: agreement with the closest conjunct (CCA), agreement with the whole coordination (or ‘resolution rule’, RA), agreement with the first conjunct(or ‘early agreement’) (Peterson 1986). This thesis presents empirical evidences from corpus studies, as well as 12 acceptability judgment experiments and 1 self-paced reading task in French, examining agreement with coordination structures in different domains (attributive/predicative), different features (gender/number), different positions (target precedes/follow the conjoined NP). The results show that agreement with the closest conjunct is very pervasive in French, in contrary to most prescriptive grammars and linguistic literature (cf. Corbett 1991). This agreement pattern is more acceptable in the attributive domain than in the predicative domain, for gender agreement than for number agreement. On the basis of this evidence, this dissertation proposes a new sum-weighted model, to handle the gradient grammaticality of agreement with a conjoined NP. A growing number of experimental studies begin to explore this question (e.g. Willer-Gold et al. 2017), but they only rely on a few coordination patterns. Given the sparsity of data obtained through human experiments, we propose a flexible model which can learn the constraints' weights through a limited number of structures and generalize to other structures. The present work, on the one hand, provides a detailed comparison of multiple human acceptability experiments, using cross-validation methodology. On the other hand, we show that gradient acceptability captures the typological tendencies, for instance the agreement hierarchy proposed by Corbett (1991). We propose that this hierarchy is true for both gender and number agreement, for and-coordination and or-coordination.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.