Eugène Ciceri (1813-1890) : Peindre, lithographier et enseigner le paysage au XIXe siècle

par Philippe Brochard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bertrand Tillier.

Le président du jury était Pierre Wat.

Le jury était composé de Bertrand Tillier, Ségolène Le Men, Vincent Chambarlhac.

Les rapporteurs étaient Pierre Wat, Ségolène Le Men.


  • Résumé

    La thèse s’attache tout d’abord à tracer les grandes lignes biographiques du personnage, liées en partie à ses origines familiales qui l’impliquent très tôt dans le monde artistique, influant sur un parcours de vie, privée mais surtout professionnelle, qui s’exprime sur une durée longue couvrant les trois quarts du XIXe siècle. La première partie de la thèse permet d’explorer l’œuvre d’Eugène Ciceri en tant qu’artiste-peintre, œuvre sur laquelle règne jusqu’à présent une certaine confusion, afin d’en déceler les lignes de force et de montrer comment l’artiste élabore sa propre grammaire du paysagisme. Sa production lithographique qui, de prime abord, paraît dense et variée, fait ensuite l’objet d’une étude attentive mettant en relief les domaines auxquels elle s’applique et les relations qu’elle entretient avec son œuvre peint. Cela permet d’observer dans quelle mesure l’artiste influe sur la perception des lieux qu’il représente et sur les processus d’élaboration des images dans le contexte du développement de la photographie. Cela incite également à analyser les relations ambivalentes qui se mettent en place entre les éditeurs et les artistes, à une époque où ceux-ci deviennent les rouages d’une machine à produire des images. Au travers de cette production, nous cherchons à mettre en lumière le rôle que peuvent jouer ces représentations face à des faits d’actualité, dans un monde où s’associent l’émergence des loisirs et l’essor industriel. Dans ce vaste contexte, le rôle pédagogique de l’artiste et des images qu’il crée peut prendre des sens variés. Au final, nous tentons de montrer comment Eugène Ciceri, passé en un siècle et demi d’une belle notoriété à un oubli pratiquement total, peut se révéler à la fois comme le miroir, le témoin et l’acteur de son temps. Cet ensemble comprend plusieurs appendices parmi lesquels un catalogue général rendant compte de la façon la plus complète possible des œuvres d’Eugène Ciceri, tant en peintures qu’en estampes, dont la mise au point a constitué une partie non négligeable de cette étude.

  • Titre traduit

    Eugène Ciceri (1813-1890) : Painting, lithographing and teaching landscape in the 19th century


  • Résumé

    The primary aim of the thesis is to expose the artist’s main biographical lines, which will appear as partly linked to his family background, involving him in the artistic world very early and influencing his life course, on a private but mostly on a professional level, and this throughout a long period covering three quarters of the 19th century.In the first part of the thesis the work of Eugène Ciceri as a painter will be explored - a work over which a certain amount of confusion has remained until now - in order to detect its main strengths and show how the artist develops his own grammar of landscaping. At first described as dense and diversified, his lithographic production will then be carefully studied, highlighting the fields that the artist covered and the links that exist with his painted work. This enables witnessing the extent of the artist’s influence on the perception of places he represents and on the processes of image making in a world where photography is being invented. This also leads to analyzing the complex relationships growing between publishers and artists at a time when the latter are becoming the main wheels of an image-producing machine. The role that these productions can play towards topical events of the time in a world where the emergence of leisure and industrial development are combined will be brought to light. In this wide context, the educational role of the artist and the images he creates can have various meanings. In the end, it will be attempted to show how Eugène Ciceri, who within a century and a half has gone from great notoriety to practically total oblivion, can prove to be simultaneously a mirror, a witness and an actor of his time.This whole document presents several appendices, including a general catalog which testifies of the work of Eugène Ciceri in the most comprehensive way, displaying paintings as well as engravings, and whose elaboration has played a significant part in this study.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 17-06-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Eugène Ciceri (1813-1890) : Peindre, lithographier et enseigner le paysage au XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Eugène Ciceri (1813-1890) : Peindre, lithographier et enseigner le paysage au XIXe siècle
  • Détails : 4 vol. (357, 268, 656, 588 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 317-348. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.