Figurations du remords dans le récit romantique : Hugo, Balzac, Dumas

par Pierre Girardey

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises ; littérature francophone

Sous la direction de Fabrice Wilhelm.

Le président du jury était Paolo Tortonese.

Le jury était composé de Fabrice Wilhelm, Paolo Tortonese, Sophie Basch, Pascal Lécroart.

Les rapporteurs étaient Sophie Basch.


  • Résumé

    Le remords se définit comme un sentiment de contrariété éprouvé par celui qui sait avoir mal agi, une douleur consécutive à une action jugée mauvaise. S'il s'agit d'un sentiment négatif et réactif caractérisé par son aspect punitif, le remords est avant tout un sentiment moral parce que celui qui l'éprouve comprend le mal dont il a été l'agent par les effets malheureux qu'il ressent. Figé dans la logique itérative de la mauvaise conscience, le coupable doit trouver le moyen de convertir ce remords qui le rend esclave de son crime en un repentir libérateur qui ouvre la voie à la réparation. C'est cette dialectique que le christianisme a mis au centre de sa sotériologie, faisant du remords la marque de la rupture du lien avec Dieu de sorte que, selon Jean Delumeau, « jamais une civilisation n'avait accordé autant de poids et de prix à la culpabilité […] que ne l'a fait l'Occident du XIIIe au XVIIIe siècle ». Si les Lumières tendent à libérer l'individu de ses inquiétudes métaphysiques en affaiblissant le sens du péché et en revendiquant l'innocence première de l'homme, elles ne mettent pourtant pas fin à ce mouvement de culpabilisation qui perdure au XIXe siècle. Cette thèse se propose donc d'analyser quelques figurations du remords dans le récit romantique, notamment chez Balzac, Hugo et Dumas, d'en montrer les spécificités et d'expliquer les enjeux que revêt cet affect largement laïcisé dans la nouvelle société issue de la Révolution française.

  • Titre traduit

    Representations of remorse in Romantic fiction : Hugo, Balzac, Dumas


  • Résumé

    One can define remorse as a feeling of annoyance felt by someone who knows he has acted badly, a pain due to an action which is considered bad. Even though it is a negative and reactive feeling, characterized by its punitive nature, remorse is above all a moral feeling, because the person who experiences it understands the evil he has committed by the painful effects he feels. Frozen in the repetitive logic of bad conscience, the guilty individual has to find the way to convert the remorse which makes him a slave of his crime, into a liberating repentance. This repentance is the only way which leads to atonement. Christianity has put this dialectic at the centre of its soteriology, understanding remorse as a sign of rupture with God. According to Jean Delumeau, « no civilization has given more significance to guilt […] than Western civilization between the 13th and the 18th century.» Although the Enlightenment tends to free the individual from his metaphysical worries by weakening the sense of sin and claiming the original innocence of mankind, it fails at putting an end to the apportionment of blame which remains during the 19th century. This PhD thesis analyzes several representations of remorse in Romantic fiction, especially in Balzac, Dumas and Hugo’s literary works, in order to show its specificities and explain the issues of an affect which is profoundly laicized after the French Revolution.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Figurations du remords dans le récit romantique : Hugo, Balzac, Dumas


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Figurations du remords dans le récit romantique : Hugo, Balzac, Dumas
  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 370-399
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.