Thèse soutenue

La mise en désir des territoires par l'œnotourisme

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : France Gerbal-Médalle
Direction : Michaël PouzencÉric Rouvellac
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance le 07/02/2020
Etablissement(s) : Toulouse 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire interdisciplinaire Solidarités, sociétés, territoires (Toulouse)
Jury : Président / Présidente : Monique Poulot
Examinateurs / Examinatrices : Michaël Pouzenc, Éric Rouvellac, Sophie Lignon-Darmaillac, François Legouy
Rapporteurs / Rapporteuses : Sophie Lignon-Darmaillac, François Legouy

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’œnotourisme est devenu en quelques années un passage obligé pour répondre à la crise viticole et pour construire la stratégie d’attractivité touristique d’un territoire, faisant ainsi glisser un territoire de production, l’appellation viticole, à un territoire de loisirs, la destination touristique. Il modifie l’usage du territoire tout du moins dans sa représentation.L’œnotouriste est la fois consommateur et producteur de paysage. Il en est un acteur incontournable. Il participe de la relation entre le paysage, sa représentation et l’œnotourisme. Et la créativité mise en œuvre par les acteurs pour mettre en désir le territoire en est le témoignage. Aussi nous proposons d’aborder l’œnotourisme selon un nouveau paradigme : l’œnotourisme est un hédonisme basé avant tout sur une recherche d’altérité (la rencontre avec l’autre comme avec soi-même), d’extra-temporalité et d’hétérotopie. Cet hédonisme s’inscrit dans une quête de durabilité, tout du moins d’un œnotourisme vertueux. Il n’est pas seulement un phénomène social et géographique mais aussi un système de valeurs et le reflet de notre société.Et pour ancrer territorialement, notre recherche, nous nous sommes appuyés sur la théorie systémique de Georges Bertrand (Géosystème-Territoire-Paysage) en l’adaptant au monde viticole (Vitisystème-Territoire-Paysage), proposant ainsi une nouvelle grille de lecture pour le système viticole. Une grille qui permet de rendre compte de la complexité mais également de l’unicité des territoires viticoles.Nous constatons que la mise en désir d’un territoire s’appuie sur les expériences proposées tant dans le champ de l’œnotourisme-patrimonial que de l’œnotourisme-culturel, permettant ainsi soit d’accompagner la notoriété déjà établie d’un vignoble soit de le faire connaître.