Thèse soutenue

Influence de la rigidité du substrat sur la migration des cellules souches de la pulpe dentaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claire Ehlinger
Direction : Youssef HaïkelDominique Vautier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biophysique
Date : Soutenance le 17/01/2020
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Physique et chimie-physique (Strasbourg ; 1994-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Biomatériaux et bioingénierie (Strasbourg ; 2013-....)
Jury : Président / Présidente : Pierre Weiss
Rapporteurs / Rapporteuses : Pierre Weiss, Catherine Picart

Résumé

FR  |  
EN

La migration des cellules souches de la pulpe dentaire (DPSCs) est un aspect fondamental de l’ingénierie tissulaire dentaire. L’objectif de cette thèse est de déterminer l’influence de la rigidité du substrat sur la migration des DPSCs. Dans une première partie, nous avons montré que les DPSCs sont capables de survivre et de proliférer sur des substrats de polydiméthylsiloxane (PDMS) avec un module de Young de 1,5 kPa à 2,5 MPa sans se différencier. Nous avons observé que la vitesse moyenne des DPSCs est augmentée sur les substrats de faible rigidité. De plus, la Yes-associated protein (YAP) conserve une localisation nucléaire même sur les PDMS de faible rigidité. Finalement, nous avons montré que sur un substrat comportant deux rigidités différentes, les DPSCs n’adoptent pas de direction de migration préférentielle, contrairement au phénomène de durotaxie classiquement décrit dans la littérature.