Points entiers généralisés sur les variétés abéliennes

par Xuan Kien Phung

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Carlo Gasbarri.

Le président du jury était Jean-Benoît Bost.

Le jury était composé de Carlo Gasbarri, Jean-Benoît Bost, Damian Brotbek, Pietro Corvaja, Ariyan Javan Peykar.

Les rapporteurs étaient Damian Brotbek, Pietro Corvaja.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est l'étude des propriétés concernant la finitude, la croissance, la nonexistence générique et l'uniformité de l'ensemble des sections (S,D)-entières d'une famille des variétés abéliennes A fibrée au-dessus d'une surface de Riemann compacte B. Le sous-ensemble S de B est arbitraire et n'est pas nécessairement fini. Ces sections entières correspondent aux points rationnels de la fibre générique de A et qui ne peuvent intersecter le diviseur D de A qu'au-dessus de S. Dans ce contexte, une machinerie appelée hauteur hyperbolique-homotopique est introduite pour jouer le rôle de la théorie d'intersection. Nous démontrons plusieurs nouveaux résultats sur la finitude de certaines unions larges de sections (S, D)-entières ainsi que leur croissance polynomiale en fonction du cardinal de la restriction de S à un certain ouvert complexe petit U de B. Ces résultats sont hors de portée des méthodes purement algébriques. Ainsi, nos travaux mettent en évidence certains phénomènes nouveaux en faveur de la version géométrique de la conjecture de Lang-Vojta. Si A est une surface elliptique, les mêmes conclusions restent vraies où non seulement S mais D peuvent aussi varier en familles. Nous démontrons également un résultat négatif concernant le théorème de Parshin-Arakelov.

  • Titre traduit

    Generalized integral points on abelian varieties


  • Résumé

    We study the finiteness, growth order, generic emptyness, and uniformity of the set of (S,D)-integral sections in an abelian fibration A over a compact Riemann surface B. Here, S is an arbitrary subset of B and not necessarily finite. These integral sections correspond to rational points of the generic fibre of A and which intersect the divisor D only possibly above S. We introduce in this context the so-called hyperbolic-homotopic height as a substitute for the classical intersection theory. We then establish several new results concerning the finiteness of various large unions of (S,D)-integral points and their polynomial growth in terms of the caradinality of the restriction of S in U, where the sets S is required to be finite only in a certain small open subset U of B. Such results are out of reach of a purely algebraic method. Thereby, we give some new evidence and phenomena to the Geometric Lang-Vojta conjecture. When A is an elliptic surface, we obtain the same results for certain unions of (S,D)-integral points, where both S and D are allowed to vary in certain families. A negative finiteness result concerning the Parshin-Arakelov theorem is also given.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque électronique du Services des bibliothèques 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.