Thèse soutenue

La création passive chez Thomas d’Aquin et ses contemporains : contribution à l’histoire d’un débat (1241-1324)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Luc Signoret
Direction : Vincent CarraudOlivier Boulnois
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance le 09/12/2020
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Etablissement de codirection : École pratique des hautes études (Paris ; 1868-....)
Equipe de recherche : Métaphysique, histoires, transformations, actualité (Paris)
Jury : Président / Présidente : Pasquale Porro
Examinateurs / Examinatrices : Serge-Thomas Bonino
Rapporteurs / Rapporteuses : Pasquale Porro, Kristell Trego

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude analyse l’idée de création passive dans une perspective historique. On montre que la célèbre définition thomasienne de la création comme relation s’inscrit au cœur d’un débat doctrinal de vaste envergure portant sur la création spécifiquement envisagée sous le rapport de la créature (creatio passive sumpta). En cherchant à définir la réalité signifiée par l’expression « être créé » (creari), les Médiévaux laissaient entrevoir leur usage des sources textuelles, leur manière d’associer la philosophie et la Sacra doctrina et, fondamentalement, leur conception de la condition de créature. L’histoire des débats sur la création passive offre ainsi un nouvel aperçu de l’apport spécifique de Thomas d’Aquin dans l’histoire des métaphysiques médiévales.