L’acquisition du voisement des occlusives du français par des sinophones : locuteurs wu et non-wu

par Ning Wang

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Françoise Guérin et de Didier Demolin.

Le président du jury était Hans van de Velde.

Le jury était composé de Alexis Michaud, Denis Costaouec, Marc Duval.

Les rapporteurs étaient Hans van de Velde, 孝泉 诸.


  • Résumé

    Après avoir dégagé le système phonologique de la langue wu parlé à Suzhou selon les principes de la phonologie fonctionnelle basée sur la pertinence communicationnelle, nous nous sommes intéressé à la substance phonique des phonèmes occlusifs, en décrivant finement le voisement, l’aspiration ainsi que la voix soufflée liée au registre tonal. Le premier enjeu étant de prouver que les locuteurs du wu produisent effectivement une réalisation voisée en fonction de la position de la consonne et du registre tonal dans un contexte particulier. Nous avons alors enregistré la production d’une vingtaine de locuteurs natifs de Suzhou des deux sexes et de deux générations différentes. Nous avons ensuite mesuré les paramètres acoustiques tels que F0, VOT, v-ratio, H1-H2, H1-A1, H1-A2 et CPP. Ces résultats ont été statistiquement traités avec les méthodes de l’ANOVA, l’ART et le GLMER sur les réponses de type binomial.Le but ultime étant de savoir si le voisement constaté chez les locuteurs wu influait sur l’apprentissage de la perception et de la production des phonèmes occlusifs voisés du français et les avantageait par rapport aux Chinois qui ne parlent que mandarin. Pour ce faire, nous avons sélectionné une trentaine d’apprenants débutants dont la moitié était des locuteurs du wu et l’autre moitié était des locuteurs ayant le mandarin pour langue maternelle, pour procéder à une série de tests de perception et de production portant essentiellement sur les occlusives du français. Leurs résultats ont été analysés et comparés en appliquant les principes des modèles réputés dans le cadre de la Second Language Acquisition tels que Speech Learning Model et Perceptuel Assimilation Model.

  • Titre traduit

    The acquisition of French voiced stops by sinophones : wu and non-wu speakers


  • Résumé

    Having identified the phonological system of the Wu language spoken in Suzhou according to the principles of Functional Phonology, we are interested in the phonic substance of the stops, by describing in detail the voicing, the non-voicing, the aspiration and the breathy voice correlated with the tonal register. Our biggest challenge is to prove the fact that the Wu speakers from Suzhou indeed have a non-phonological but phonetic voicing realization due to the position of the consonant and the tonal register in a particular context. To solve this, we have recorded the production of about twenty Wu speakers from Suzhou of both genders and two generations. In addition, we have measured the acoustic parameters such as F0, VOT, v-ratio, H1-H2, H1-A1, H1-A2, and CPP. These results are statistically tested with ANOVA, ART and GLMER methods on binomial-type responses.The ultimate goal of our research is to know if this phonetic production observed in Wu speakers from Suzhou has influenced the learning of the perception and production of the voiced stops of French and gave them an advantage over the Chinese who only speak mandarin. To do this, we have selected about thirty French beginner from the same group, half of whom are the Wu speakers from the Suzhou and half of whom are native speakers of mandarin from northern China, so as to carry out a series of perception and production tests focusing on French stops. The obtained results are analyzed and compared based on the principles of reputable models of Second Language Acquisition such as the Speech Learning Model and the Perceptual Assimilation Model.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.