Thèse soutenue

« L’influence » comme prétention : contribution à une ethnosémiotique de l’expertise dans le conseil en communication

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thomas Grignon
Direction : Adeline WronaYves Jeanneret
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 17/12/2020
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication (Paris ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Joëlle Le Marec
Examinateurs / Examinatrices : François Cooren
Rapporteurs / Rapporteuses : Étienne Candel, Patrice de La Broise

Résumé

FR  |  
EN

Situés au carrefour des industries de la médiatisation, les spécialistes du « conseil en communication » occupent une place d’intermédiaire stratégique et disputée. Ils évoluent au sein d’un espace professionnel aux contours instables, dans lequel des acteurs divers – et parfois éloignés du marketing et des relations publiques – interviennent pour faire valoir une définition singulière de ce que peut et de ce que doit faire le communicant. Réalisée sous convention CIFRE au sein d’une agence internationale de relations publiques qui fournit le terrain d’une enquête ethnographique, cette recherche documente le travail quotidien des consultants et met à l’épreuve d’une épistémologie pratique le modèle heuristique des prétentions communicationnelles. Les trois premiers chapitres discutent les enjeux d’une approche ethnosémiotique dans le champ de la communication organisationnelle. La thèse saisit l’expertise communicationnelle comme un lieu d’actualisation et de mise en circulation de conceptions de la communication (« influence », « engagement », « viralité »…) et l’entreprise comme un espace où s’élabore et se discute une théorie de la communication, traduite en un discours organisationnel (chapitre 4), investie dans des pratiques (chapitre 5), incarnée dans les équipements qui l’encadrent (chapitre 6) et l’instrumentent (chapitre 7). En considérant la variété des médiations qui interviennent dans la genèse des prétentions, la thèse rend compte des interactions entre les modèles explicites discutés à l’échelle de la profession, les modèles théoriques élaborés par la recherche, les modèles implicites qui informent la démarche expertale et ceux qui sont encapsulés dans ses instruments.