Architecture et symbolisme au Néolithique précéramique : les bâtiments « exceptionnels » du Proche-Orient

par Hélène Huysseune

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de Jean-Yves Monchambert.

Le président du jury était Miquel Molist Montaña.

Le jury était composé de Fanny Bocquentin, Marion Benz.

Les rapporteurs étaient Miquel Molist Montaña, Juan José Ibáñez Estévez.


  • Résumé

    La néolithisation proche-orientale est une longue période qui s’amorce vers 12 000 cal. BC et s’achève vers 7 000 cal. BC. Caractérisée par de profondes mutations, elle marque une étape déterminante dans l’évolution du mode de vie des populations. L’apparition puis le développement des expériences agricoles et de la domestication ainsi que l’avènement des villages et de l’architecture pérenne en sont les principales manifestations. Les transformations du mode de vie ne vont pas sans une réorganisation et une redéfinition des liens sociaux à l’échelle des communautés et à l’échelle interrégionale. Le rapport de l’être humain à son environnement naturel et à son environnement construit se modifie durablement. Plus difficilement perceptible dans la culture matérielle, une mutation des mentalités accompagne la néolithisation. Les populations élaborent alors des systèmes de symboles qui manifestent ces nouvelles formes de spiritualité. Dans ce contexte de bouleversements matériels et immatériels, d’ordre à la fois socio-économique et spirituel, les bâtiments « exceptionnels » mis au jour sur plusieurs sites proche-orientaux du PPNA/PPNB posent de nombreuses questions relatives à leur interprétation. Leur rôle en matière de spiritualité et d’organisation sociale est déterminant dans la vie de ces communautés. La compréhension de ces édifices et des enjeux qu’ils représentent est abordée à travers un examen de la documentation archéologique disponible et de l’ensemble de la bibliographie sur le sujet. Cette étude amène à explorer plusieurs voies d’interprétation sur la base d’une approche transdisciplinaire explorant les différentes facettes des mutations en cours au PPNA/PPNB.

  • Titre traduit

    Architecture and Symbolism in the Pre-Pottery Neolithic : the Near Eastern “exceptional” Buildings


  • Résumé

    The near-eastern neolithization is a long period that begins around 12,000 cal. BC and ends around 7,000 cal. BC. It was characterized by significant changes, and marked a decisive stage in the evolution of the way of life of populations. Its main manifestations were the appearance and development of agricultural experiments and domestication, and the advent of villages and durable architecture. Transformations of the way of life were coupled with the reorganization and redefinition of social links at community and regional levels. The relationship of humans to both their natural environment and to their built environment changed enduringly. Though more difficult to discern in material artefacts, neolithization is also synonymous with a change in mentalities. People then developed systems of symbols that manifested these new forms of spirituality. In this context of material and intangible upheavals, both socioeconomic and spiritual, the exceptional buildings excavated on several near-eastern PPNA/PPNB sites have triggered many questions about their interpretation. Their role in terms of spirituality and social organization was crucial in the life of these communities. The understanding of these buildings and the issues they represent is addressed through a review of the archaeological literature available and the entire literature on the subject. This study leads to the exploration of several interpretive pathways based on a multi-disciplinary approach that explores the different facets of the changes that took hold during the PPNA/PPNB.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.