Thèse soutenue

La réglementation de l’organisation des événements sportifs de nature à l’épreuve de la pratique : une mise en perspective appliquée pour une gestion maîtrisée des risques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sandra Seyssel
Direction : Frédérique RouxBastien Soulé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)
Date : Soutenance le 05/10/2020
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Violences- Innovations- Politiques- Socialisations et Sports / VIPS2
Jury : Président / Présidente : Charles Dugognon
Examinateurs / Examinatrices : Thierry Michot
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Christophe Lapouble, Clémence Perrin-Malterre

Résumé

FR  |  
EN

Malgré des contraintes juridiques fortes entourant leur organisation, des accidents/incidents surviennent lors des événements sportifs se déroulant en milieu naturel. La thèse se propose donc d’apporter un éclairage nouveau, à la croisée du droit et de la sociologie, visant à confronter l’ordre prescrit aux pratiques effectives opérées sur le terrain. Une méthodologie qualitative plurielle a été mobilisée, via le recours à une veille juridique (réglementaire, contractuelle, jurisprudentielle), à des observations (participantes ou non, annoncées ou non) et à des entretiens (exploratoires, semi-directifs). Vingt événements sportifs de nature ont été investigués : de petite (n = 14) à grande (n = 6) envergure, prioritairement compétitifs (n = 18), organisés dans un cadre fédéral (n = 12) par des associations (n = 16). Les résultats font état de l’existence : 1/ d’une effectivité relative des règles applicables, selon la nature des structures organisatrices, des règles et des événements sportifs concernés, le niveau de connaissance des règles détenu par les différents acteurs, le moment de déroulement de l’événement ; 2/ d’ambiguïtés et de déficits récurrents au sein des organisations, couplés à une ineffectivité des règles en termes de lacunes et de failles, permettant aux acteurs de s’octroyer des espaces de liberté ; 3/ de régulations autonomes déconnectées des régulations de contrôle, ne favorisant pas l’élaboration de règles conjointes pouvant être mieux comprises, acceptées et donc appliquées. Ce travail montre que la sécurisation des événements sportifs de nature demeure perfectible. Des recommandations sont formulées, au côté des actions préventives déjà engagées.