Χειρουργία : une histoire du geste guérisseur en Grèce archaïque et classique

par Hélène Castelli

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Violaine Sebillotte Cuchet.

Soutenue le 12-12-2020

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris) , en partenariat avec Anthropologie et histoire des mondes antiques (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Cette étude s’attache à caractériser la pratique et la perception du geste guérisseur en Grèce archaïque et classique. Celui-ci est défini comme une action manuelle effectuée sur le corps en vue de le guérir. L’enquête concerne d’abord les gestes guérisseurs mythiques, évoqués par Homère et les mythographes, mais aussi par les imagiers sur les vases et les gemmes. Les gestes médicaux pratiqués par les médecins des Ve et IVe siècles avant notre ère sont ensuite analysés. On étudie d’abord la manière dont les iètroi pensent la dimension technique de leur profession ; vient ensuite une typologie des actes qu’ils effectuent. Les gestes qu’ils pratiquent, décrits précisément dans les traités du Corpus hippocratique, sont classés en trois catégories : gestes non invasifs, chirurgicaux et gynécologiques. Le point de vue du patient est pris en compte. Une dernière catégorie de gestes guérisseurs est étudiée : ceux dont les pèlerins disent avoir bénéficié dans les sanctuaires des divinités guérisseuses de l’époque classique, Asklépios et Amphiaraos.

  • Titre traduit

    Cheirourgia : a history of healing in Archaic and Classical Greece


  • Résumé

    The aim of this study is to describe the practice and perception of the healing gesture in archaic and classical Greece. The healing gesture is defined as a manual action on the body in order to heal it. The investigation concerns first of all the mythical healing gestures, evoked by Homer and mythographers, but also by imagery on vases and gems. The medical gestures practiced by doctors in the 5th and 4th centuries BC are then discussed. First, we study the way in which the ietroi thought about the technical dimension of their profession; then comes a typology of the acts they performed. These gestures, described in detail in the treatises of the Hippocratic Collection, are classified into three categories: non-invasive, surgical and gynecological ones. The patient’s point of view is taken into account. A last category of healing gestures is studied: those which pilgrims say they experienced in the shrines of the healing deities of the classical period, Asklepios and Amphiaraos.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.