Essais sur les déterminants de l'éco-innovation : une application aux entreprises françaises

par Malia Kedjar

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patricia Renou-Maissant et de Isabelle Lebon.

Soutenue le 10-12-2020

à Normandie , dans le cadre de École doctorale économie-gestion Normandie (Caen) , en partenariat avec Université de Caen Normandie (établissement de préparation) et de Centre de recherche en économie et management (Rennes ; Caen ; 2004-....) (laboratoire) .

Le président du jury était Marcus Dejardin.

Le jury était composé de Patricia Renou-Maissant, Isabelle Lebon, Marc Baudry, Catherine Baumont, Adriaan Roy Thurik, Josep Maria Arauzo-Carod.

Les rapporteurs étaient Marc Baudry, Catherine Baumont.


  • Résumé

    L’objectif principal de cette thèse est l’étude des facteurs qui influencent le développement des éco-innovations par les entreprises françaises. Nous avons abordé cette question dans différents contextes en utilisant des données originales. Nous contribuons à la littérature empirique en nous intéressant aux aspects entrepreneurial et spatial. Les principaux résultats montrent que les instruments de la politique environnementale impactent différemment les types d’éco-innovations (les technologies de traitement des déchets, les technologies d’énergie renouvelable et les technologies d’atténuation du changement climatique) et que les éco-innovations ne sont pas toujours rentables pour les entreprises. D’où la nécessité d’adapter les instruments de politique publique de sorte à améliorer la profitabilité des éco-innovations. Après la réalisation d’une enquête auprès des start-ups françaises, les résultats de l’analyse ont montré qu'il existe une diversité de profils d'éco-innovateurs. En effet, les start-ups se regroupent en cinq principaux profils qui correspondent à différents déterminants de l'éco-innovation. Nous avons montré empiriquement que les différentes catégories d'éco-innovateurs n'ont pas les mêmes difficultés d'accès aux fonds. Ce qui nous a amené à conclure que les politiques publiques doivent être conçues en tenant compte de la spécificité de chaque profil. Nous avons également montré que la recombinaison des technologies environnementales et non environnementales et le soutien des autorités publiques aux initiatives environnementales sont les principaux facteurs qui expliquent la localisation des entreprises éco-innovantes. De plus, en appliquant l'économétrie spatiale, nous avons constaté qu'il existe une dépendance spatiale claire vis-à-vis de leur création alors que l'impact de la diffusion des connaissances est plutôt local.

  • Titre traduit

    Essays on the determinants of eco-innovation : evidence from French firms


  • Résumé

    The main objective of this thesis is to study the factors that trigger the development of eco-innovations for the case of French firms. We have addressed this question in different contexts using original data. We contribute to the empirical literature by focusing on entrepreneurial and spatial aspects. The main results show that environmental policy instruments have a different impact on the types of eco-innovations (waste treatment, renewable energy and climate change mitigation technologies) and that eco-innovations are not always profitable for firms. Hence, it is essential to adjust public policy instruments in a way to improve the profitability of eco-innovations. After carrying out a survey on French start-ups, the results of the analysis have shown that there is a diversity of profiles of eco-innovators. Indeed, firms cluster into five main profiles and exhibit different eco-innovation drivers. We have shown empirically that the different categories of eco-innovators do not have the same difficulties in accessing funds. This led us to conclude that public policies must be designed taking into account the specificity of each profile. We have also shown that the recombination of environmental and non environmental technologies and environmental political support are the main factors explaining the location of eco-innovative firms. Moreover, by applying spatial econometrics we found that there is a clear spatial dependence on their creation while the impact of knowledge spillovers is quite local.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 10-12-2022


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Essais sur les déterminants de l'éco-innovation : une application aux entreprises françaises


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Essais sur les déterminants de l'éco-innovation : une application aux entreprises françaises
  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Annexes : Bibliogr. à la fin de chaque partie
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.