Pour une compréhension de la question de la francophonie : configurations sémantiques et discursives du concept en contexte pédagogique colombien

par Myriam Nathalia Lamprea Abril

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Soutenue le 17-01-2020

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec CoDiRe (Nantes, Loire-Atlantique) (laboratoire) .

Le président du jury était Béatrice Fracchiolla.

Le jury était composé de Olga Galatanu.

Les rapporteurs étaient Frédéric Calas, Albin Wagener.


  • Résumé

    Qu’est-ce que la francophonie ? Cette question répond à la configuration d’un sujet protéiforme faisant l’objet de multiples réinvestissements discursifs qui confortent son caractère ambigu et complexe en tant que phénomène non seulement linguistique et social mais aussi idéologique. Dans le cadre de la didactique du FLE, aborder le fait francophone semble être devenu une injonction sans pour autant qu’on soit certain de son histoire, de ses significations, de ses contours, des raisons et des modalités de son « enseignement ». Cette recherche cherche à comprendre le pourquoi de sa visée injonctive dans le cadre de la didactique du FLE et comment cela se traduit en contexte pédagogique colombien. Dans une première partie, l’objectif est de reconstruire l’historique et de déconstruire les sens accordés au terme francophonie afin de rendre compte de la manière dont la question de la francophonie a été « confectionnée », aménagée et idéologisée principalement par des instances institutionnelles. Dans une deuxième partie ­– partie centrale –, la mise en dialogue d’une approche sémantico-pragmatique et sémantico-discursive est effectuée afin d’analyser la manière dont le concept de francophonie – et ses possibles associations à la langue française, à la culture française et à la France (termes supports) – est élaborée dans les productions lexicales et discursives d’un groupe de futurs enseignants colombiens du FLE. Or, partant du postulat que le sens est construit dans un espace interdiscursif, les imaginaires socio-discursifs et les registres discursifs – dévoilés dans la première analyse – sont confrontés avec un corpus de presse écrite qui rend compte des discours ambiants de l’espace public portant sur la francophonie rapportée à la langue française en territoire colombien. Se révèle ainsi la configuration d’une notion indéterminée traversée par des contradictions alternant des stéréotypes, des malaises et des attitudes instrumentalistes fortement liés à l’institutionnalité.

  • Titre traduit

    For an understanding of the issue of francophonie : semantic and discursive configurations of the concept in a Colombian pedagogical context


  • Résumé

    What is francophonie? This question responds to the configuration of a subject which embodies multiple discursive reinvestments that reinforce its ambiguous and complex nature as a phenomenon not only linguistic and social but also ideological. In FFL (French as a foreign language) didactics, to tackle the francophone fact seems to have become an obligation without being certain of its history, its meanings, its contours, the reasons and modalities of its “teaching”. This research seeks to understand the why of its obligatory nature in FFL didactics and how it is understood in Colombian pedagogical context. In a first part, the objective is to reconstruct the history and to deconstruct the meanings attributed to the term francophonie in order to give an account of the way in which this notion was "made up", developed and ideologized mainly by institutional entities. In a second part - central part of the study-, the interaction of a semantic/pragmatic and semantic/discursive approach is carried out having for objective to analyze the way the concept of francophonie - and its possible associations with French language, French culture, and France (support terms) - is elaborated in the lexical and discursive productions of a group of future Colombian FFL teachers. Now, assuming that the discursive meaning is built in an interdiscursive space, the socio-discursive imaginaries and discursive registers -revealed in the first analysis- are at the same time confronted with the analysis of a corpus of news articles that reports on surrounding discourses of the public space on the francophonie closely related to the French language in Colombian territory. The configuration of an indeterminate notion is revealed defined by its contradictions that alternate stereotypes, discomfort and instrumentalist attitudes strongly linked to institutionality.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-01-2025

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.