Variation, utilisation, et information contenue dans le chant des pétrels nichant en terrier aux iles Kerguelen

par Charlène Gemard

Thèse de doctorat en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Francesco Bonadonna.

Le président du jury était Claire Doutrelant.

Le jury était composé de Francesco Bonadonna, Claire Doutrelant, Pierrick Bocher, Charlotte Curé, Thierry Aubin, Leonida Fusani.

Les rapporteurs étaient Pierrick Bocher, Charlotte Curé.


  • Résumé

    Comme Bradbury et Verhencamp (1998) l’ont joliment dit, la communication est « la colle maintenant les sociétés animales » car elle est le fondement de nombreux comportements sociaux chez la majorité des espèces. Les pétrels fouisseurs offrent une excellente opportunité d’étudier la communication vocale dans un environnement qui, de prime abord, semble désavantageux. En effet, ces oiseaux marins se regroupent au cours de la saison de reproduction en denses colonies. En dépit des turbulences climatiques (ex. vents violents), des interférences vocales liées à la présence d’autres oiseaux et de la présence de prédateurs qui chassent à l’ouïe, les vocalisations sont à la base des interactions sociales. Durant ma thèse, je me suis intéressée à deux espèces de pétrels fouisseurs phylogénétiquement proches : le pétrel bleu Halobaena caerulea et le prion de la Désolation Pachyptila desolata, tous deux connus pour leurs capacités olfactives développées. En dépit des contraintes environnementales, de la pression de prédation et la possibilité de communiquer via des signaux olfactifs, la communication vocale devrait procurer des bénéfices jusqu’alors méconnus. A l’aide d’expériences de repasse et d’attractivité menées sur un site de reproduction des oiseaux, à Kerguelen, mon objectif a été d’étudier les déterminismes et implications des cris des mâles dans le choix de partenaire des femelles. Les résultats de la présente thèse soulignent : (i) la stratégie de codage de l’information statique (morphologie et identité individuelle) et dynamique (motivation) au niveau des caractéristiques spectrales et temporelles des cris de mâles ; (ii) en quoi la détectabilité du cri et surtout l’information contenue influencent le choix du partenaire par les femelles : et (iii) le rôle joué par le terrier dans la propagation du cri et le choix du partenaire par les femelles. Les deux espèces étudiées ici montrent des similarités dans leurs stratégies vocales et de codage de l’information, ce qui suggère que les mêmes contraintes environnementales sur la communication longue distance ont modifié les signaux de manière similaire. Ces résultats enrichissent nos connaissances sur la manière dont les oiseaux nichant en terriers, très peu étudiés, communiquent dans un environnement contraignant.

  • Titre traduit

    Variation, use and informative content of burrowing petrel male calls in Kerguelen


  • Résumé

    As Bradbury & Verhencamp (1998) nicely said, communication is “the glue that holds animal societies” as it mediates many social behaviours in most species. Burrowing petrels offer a remarkable opportunity to study vocal communication in an environment that at a first glance seems unfavourable. Indeed, these seabirds gather in dense colonies during the breeding season. In spite of strong winds, vocal interferences from other birds, and presence of acoustically-oriented predators, calls are at the heart of sexual and territorial interactions. In this thesis, I studied two burrowing petrel species phylogenetically close: the blue petrel Halobaena caerulea and the Antarctic prion Pachyptila desolata, already known for their developed olfactory abilities. In spite of the climatic constraints and predation pressure, and in addition to olfactory communication, vocal communication should provide benefits, unknown so far. Using playback and attractiveness experiments on the birds’ breeding ground in Kerguelen, I aimed to investigate the determinisms and implications of male calls in female mate choice. The results of this thesis reports (i) the coding of static (caller morphology and individual identity) and dynamic (motivation) information coded in both spectral and temporal parameters of male calls, (ii) how detectability of male calls, but mostly their informative content, influence females mate choice, and (iii) the role played by the burrow in call propagation and female mate choice. Both studied species show similarities in their vocal coding and strategies, suggesting that the same environmental constraints on long-range signalling have shaped similarly vocal signals. Considerable insight has been gained concerning the communication strategies in constraining environments and in burrow-nester seabirds, still under-studied.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Universités de Montpellier. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.