Interaction of non-verbal auditory selective attention and working memory

par Salomé Blain

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Anne Caclin et de Aurélie Bidet-Caulet.

Soutenue le 06-10-2020

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (laboratoire) .

Le président du jury était Emiliano Macaluso.

Le jury était composé de Anne Caclin, Aurélie Bidet-Caulet, Christian Bénar, Aurélia Bugaïska, Jean-Luc Schwartz.

Les rapporteurs étaient Christian Bénar, Aurélia Bugaïska.


  • Résumé

    Le travail de cette thèse vise à comprendre l’interaction entre l’attention sélective et la mémoire de travail. Cette interaction a été principalement étudiée dans le domaine visuel, et s’est focalisée dans le domaine auditif sur des stimuli verbaux, et ce, pendant les étapes de rétention mnésique ou d’accès à l’information retenue. Ici, nous avons développé un paradigme permettant d’étudier cette interaction à l’aide de stimuli auditifs non verbaux (stimuli musicaux), et ce pendant l’encodage en mémoire de travail. Ce paradigme a été testé au niveau comportemental sur différents groupes de participants : des non-musicien·ne·s, musicien·ne·s professionnel·le·s, des personnes se souvenant peu ou beaucoup de leurs rêves au réveil. Les résultats ont permis de montrer que mémoire de travail et attention sélective faisaient appel à des ressources cognitives communes, et que lorsque la tâche de mémoire de travail sollicite de plus importantes ressources, la difficulté d’inhibition des distracteurs est amplifiée. Nous avons mis en évidence que les musicien·ne·s, grâce à de meilleures capacités de mémoire de travail, étaient avantagés pour de plus hautes charges mnésiques, sous lesquelles iels pouvaient mieux inhiber des sons distracteurs. Nous avons également montré que les petits rêveurs avaient tendance à répondre moins rapidement mais plus justement que les grands rêveurs, révélant une plus grande résistance aux sons distracteurs. Enfin, nous avons évalué les bases cérébrales de l'interaction entre l'attention auditive et la mémoire en combinant ce nouveau paradigme avec des enregistrements en magnétoencéphalographie. Les premiers résultats permettent de mettre en évidence l’impact de l’attention sélective sur la réponse évoquée lente et sur les potentiels évoqués de latence tardive, mais l’interaction observée au niveau comportemental n’a pas encore été observée au niveau des corrélats neuronaux. Finalement, ce travail pose les bases d’investigations futures, au niveau cérébral mais aussi pour une caractérisation de l’évolution de cette interaction entre attention et mémoire au cours de l’enfance, qui n’a pas encore été décrite à ce jour. Une meilleure compréhension de cette interaction peur permettre de mieux prendre en charge des personnes présentant des déficits mnésiques (lésions cérébrales, par exemple) ou des déficits attentionnels (enfants TDAH en particulier), en mettant en place des thérapies comportementales plus adaptées. En effet, en prenant en compte le partage de ressources de l’attention et de la mémoire de travail, on peut espérer trouver des remédiations permettant de mieux répartir les ressources vers l’un ou l’autre des processus

  • Titre traduit

    Interaction entre la mémoire de travail et l'attention sélective dans le domaine auditif non-verbal


  • Résumé

    The work of this thesis aims to clarify the interaction between selective attention and working memory. This interaction has been studied mainly in the visual domain, or focused in the auditory domain on verbal stimuli, and during the stages of memory retention or access to the retained information. Here, we design a paradigm to study this interaction using non-verbal auditory stimuli (musical stimuli) during the encoding step of working memory. This paradigm has been behaviorally tested on different groups of participants: non-musicians, professional musicians, people with low or high frequency of dream recall at awakening. The associated results led to the understanding that working memory and selective attention call for common cognitive resources, and that when the working memory task calls for greater resources, the difficulty of inhibiting distractors is amplified. We found that musicians, with better working memory capabilities, were at an advantage for higher memory loads, under which they could better inhibit distracting sounds. We also showed that low frequency dream recallers tended to respond less quickly but more accurately than high frequency dream recallers, revealing greater resistance to auditory distractors. Finally, we assessed the cerebral basis of auditory attention and memory interaction using this new paradigm with magnetoencephalography. The first results highlight the impact of selective attention on sustained evoked responses and on late latency evoked potentials, but the interaction observed at the behavioral level has not yet been observed at the level of neural correlates. Finally, this work lays the foundations for further investigations, at the cerebral level but also for a future characterization of the evolution of this interaction between attention and memory during childhood, which has not yet been described. A better understanding of this interaction may enable better management of people with memory deficits (brain lesions, for example) or attention deficits (ADHD children in particular), by implementing more appropriate behavioral therapies. Indeed, by taking into account the sharing of resources between selective attention and working memory, we can hope to find remedies that will allow resources to be better distributed towards one or other of the processes


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.