Thèse soutenue

L'explicitation en traduction littéraire : étude de quatre traductions chinoises du Père Goriot parues entre 1944 et 2017

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yi Zhang
Direction : Isabelle Rabut
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Traductologie
Date : Soutenance le 26/06/2020
Etablissement(s) : Paris, INALCO
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (Paris ; 2019-...)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Isabelle Rabut, Angel Pino, Jianping Xu, Marie Vrinat-Nikolov
Rapporteurs / Rapporteuses : Angel Pino, Jianping Xu

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se propose d’étudier le phénomène de l’explicitation en traduction littéraire à partir d’un corpus constitué de quatre traductions chinoises du Père Goriot parues entre 1944 et 2017. Nous avons d’abord tenté de définir l’explicitation en distinguant les trois origines du phénomène, et de dresser une typologie des implicites qui ont suscité des interventions d’explicitation dans notre corpus. Ensuite, en mettant en parallèle quatre traductions chinoises parues à des époques différentes, nous avons fait ressortir l’historicité des implicites. Au cours de la période en question, plusieurs facteurs extratextuels conditionnent la mise en œuvre de l’explicitation : les normes de traduction, les visées de traduction, le lectorat cible, les politiques éditoriales, les points de vue des traducteurs sur leur pratique etc. Enfin, nous avons procédé à l’analyse textuelle des quatre traductions. Les traducteurs montrent des motivations d’explicitation différentes. Nous envisageons la stratégie d’explicitation comme un terme générique enveloppant des formes d’explicitation diverses et concrètes. Dans notre corpus, l’explicitation remplit des fonctions distinctes : elle relève parfois des interventions délibérées du traducteur et revêt une visée érudite ; elle peut constituer l’étayage d’une traduction, engendrant un changement fonctionnel de l’original ; elle peut être considérée comme un processus dynamique où le traducteur perfectionne son apport de savoirs pertinents ; elle peut comporter une visée vulgarisatrice à destination de groupes de lecteurs particuliers ; elle permet également au traducteur de déployer sa créativité et d’investir sa subjectivité dans la traduction.