Thèse soutenue

Les conditions à l’existence et au développement d’une économie transversale : l’exemple de la silver économie : une lecture institutionnaliste et évolutionniste

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thierry Gatines
Direction : Bruno Lamotte
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance le 02/06/2020
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences économiques (Grenoble ; 1999-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche en économie de Grenoble
Jury : Président / Présidente : Jean-François Ponsot
Examinateurs / Examinatrices : Naciba Chassagnon
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Batifoulier, Gisèle Dambuyant-Wargny

Résumé

FR  |  
EN

L’objet de cette thèse est représenté par les conditions d’existence des économies transversales (multi-sectorielles) au sein de l’économie globale (sphère économique), quel que soit leur niveau de transversalité. Son objectif, en prenant pour exemple la silver économie, est de comprendre les conditions d’intégration d’une économie transversale à l’économie globale, en vue de sa survie et de son développement.La silver économie, selon l’une de ses nombreuses définitions, est « une économie produite par la réponse aux besoins des personnes âgées » (Creuchet, Diény, Kégelart, et al. 2014 : p. 30). De fait, elle bénéficie d’une très large transversalité. Mais bien que solide dans ses fondations démographiques, ce « marché des séniors » peinerait à se développer en France. Notre pays accuserait une lenteur dans la mise en place de son « économie argentée », venant jusqu’à jeter des doutes sur la réelle profondeur et pérennité de cette nouvelle niche économique.Cette thèse prend appui sur une étude internationale, sur une large revue détaillée de littérature et sur une enquête de terrain débouchant sur une analyse quantitative et qualitative des données recueillies. Enfin, en grille de lecture et d’analyse, elle mobilise l’institutionnalisme américain, le néo-institutionnalisme et l’évolutionnisme économique.Les résultats de cette recherche, au-delà de fournir de multiples apports spécifiques à la silver économie, mettent en évidence que l’application d’une politique industrielle seule ne suffit pas à garantir la survie et le développement d’une économie transversale au sein de l’économie globale. En effet, en présence de multiples goulots d’étranglement et points de blocage (points d’entrave), le « terrain » de l’économie globale (biotope économique) doit être adapté afin d’y intégrer les spécificités de l’économie transversale accueillie et ainsi permettre à ce « greffon économique » de s’enraciner et de rapidement et pleinement se développer.