Le mégalithisme du Larzac aveyronnais : interface d'un phénomène et gestion des espaces

par Rémi Azémar

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique

Sous la direction de Jean Vaquer.

Le président du jury était Olivier Lemercier.

Le jury était composé de Olivier Lemercier, Marie Besse, Vincent Ard, François Briois, Aline Durand, Claire Manen, Aurore Schmitt.

Les rapporteurs étaient Olivier Lemercier, Marie Besse.


  • Résumé

    Le temps long, des contrastes écologiques singuliers permettent de saisir les particularités du mégalithisme du Larzac aveyronnais et sa relation à l’espace au gré des variations de l’agrosystème. La séquence longue depuis le début du Néolithique final, voire dès la fin du Néolithique moyen, jusqu’au plein âge du Bronze marque le temps des édifications et des remplois. Dans cette amplitude temporelle, une situation d’interface au contact d’influences multiples sur un des axes majeurs du mégalithisme engendre la variété. La relation à l’espace s’intègre dans une cohérence d’association des terroirs avec les modalités successives de l’agrosystème où les monuments s’inscrivent dans des localisations appropriées. Ainsi, leur semis révèle un modèle de peuplement. Au niveau régional comme à celui du Larzac des zones d’occupations préférentielles ou délaissées s’individualisent, dictant des unités spatiales fondées sur les potentialités agraires, les complémentarités et leurs capacités d’ouverture. Les rythmes d’expansion ou de déprise dans la temporalité de la préhistoire récente ont pu dilater ou contracter les ensembles spatiaux et leurs composantes, mais sans s’écarter de leurs interdépendances. Le niveau d’échelle et le modèle larzaciens ne doivent pas induire un lissage, d’autres réalités régionales et environnementales ont pu contribuer à des formes nuancées du peuplement ancien y compris sur les Grands Causses. Cette enquête spatiale dans la durée, en évitant l’écueil de l’anachronisme, peut rejoindre l’actualité de la recherche sur le mégalithisme avec son analyse systémique ouverte aux convergences des approches disciplinaires.

  • Titre traduit

    Megalithism in Larzac, Aveyron, France : Interface of a Phenomenon and Spaces Management


  • Résumé

    The long time, singular ecological contrasts enable to seize the particularities of the Larzac in Aveyron and it’s relation to space to the changes of the agricultural system. The long time from the early Final Neolithic Age, even from the Middle Neolithic Age, to the Bronze Age marks a time of constructions and reuse. In this large temporal amplitude, a situation with an interface in contact with numerous influences on a major axis of the Megalithism creates the variety. The relation to space is included into a mix of association of soils with the ways and means of the agricultural system where the monuments are located in appropriated spaces. So, their seedling unveils a settlement pattern. At a regional level, as well as in the Larzac, preferential or abandoned occupation areas individualize themselves dictating spatial unities based on agricultural potentialities, complementarities and opening capacities. Expansion or separation rhythms in recent prehistory could dilate or contract spatial regions and their components, without being excluded of their independences. The scale level and the Larzac model should not induce a smoothing. Other regional and environmental realities could contribute to nuanced forms of ancient settlement including Les Grands Causses. This spatial investigation over the long term and avoiding the anachronism pitfall, can join the current research on Megalithism and its systemic analysis open to disciplinary approaches convergences.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.