Systèmes de production céramique des premiers paysans du domaine liguro-provençal (VIème millénaire BCE) : Traditions techniques des décors

par Laura Cassard

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Didier Binder.

Le président du jury était Isabella Caneva.

Le jury était composé de Miquel Molist Montaña.

Les rapporteurs étaient François Giligny, Claire Manen.


  • Résumé

    La diffusion et l’évolution du Néolithique au cours du VIème millénaire en Méditerranée nord-occidentale ont été particulièrement étudiées à partir de la décoration des céramiques, perçue comme un des principaux « fossiles directeurs » utilisés pour définir les cadres chrono-culturels. Ornées majoritairement par impression, les poteries illustrent un fort polymorphisme qui relève de l’interaction de groupes aux traditions techniques différentes. Les approches stylistiques et technologiques de la décoration mises en œuvre jusqu’à présent ont permis de définir les diverses entités à l’œuvre à l’échelle de l’aire culturelle, mais peinent à établir une phylogénie fine des modes décoratifs à l’échelle régionale et locale.Cette thèse s’est attachée à renouveler la méthode d’analyse des décors à l’échelle du site. Chaque maillon de la chaîne opératoire décorative a été décomposé et décrit afin de restituer la dynamique générale du décor. La démarche, fondée sur l’imagerie tridimensionnelle et l’expérimentation, offre des démonstrations pertinentes et quantifiées, de l’échelle de l’empreinte à la celle du vase. Les analyses ont été entreprises systématiquement sur chaque individu céramique. L’ensemble des données sur le sous-système des décors a ensuite été replacé dans le système de production céramique afin d’avoir une vision intégrée.Mise en œuvre sur le site de Castellar-Pendimoun, la méthode a livré des résultats multiples. Des outils jusqu’alors indéterminés ont été identifiés, des procédés d’ornementation ont été détaillés, mais surtout, les schémas opératoires de réalisation des décors ont été mis en évidence. Ce dernier aspect, totalement inédit dans l’étude des décors Impresso-Cardial de Méditerranée du nord-ouest, a permis de mieux comprendre les règles de construction de l’ornementation et les modes de manipulation des vases au cours de leur décoration. Les méthodes métriques mises en œuvre pour identifier les genres et gabarits des coquilles utilisées comme outil de décor ont été révisées. Des méthodes développées, entre autre en médecine légale, sur les empreintes digito-unguéales ont été adaptées aux empreintes décoratives afin de discuter l’identité des potiers : d’une part leur âge, grâce aux négatifs des ongles, et d’autre part leur genre, grâce aux empreintes digitales. Les analyses multivariées combinant les types d’outils et les gestes décoratifs ont permis d’identifier sur des bases qualitatives et quantitatives robustes les tendances distinctives et évolutives pour une des rares séquence d’assemblages décorés du premier Néolithique d’Europe occidentale, entre 5720 et 5020 BCE. Les résultats ont été mis en perspective à l’échelle de l’aire liguro-provençale notamment en les confrontant aux données des Arene Candide et, plus largement, dans le contexte de la céramique imprimée occidentale, depuis l’Italie du sud jusqu’aux rivages languedociens. Cette nouvelle méthode d’étude contribue ainsi à une meilleure perception des dynamiques à l’œuvre au cours du VIème millénaire BCE dans cette aire culturelle.

  • Titre traduit

    Ceramic production systems of the first farmers in Liguria and Provence (6th millennium BCE) : Technical traditions of the decorations


  • Résumé

    The diffusion and evolution of the Neolithic during the 6th millennium BCE in the north-western Mediterranean has been particularly studied from the pottery decoration, which is one of the main fossiles directeurs used to define chrono-cultural frameworks. Decorated mostly by impression, ceramics illustrate a strong polymorphism due to the presence and interaction of groups bearing different technical traditions. The stylistic and technological approaches to decoration implemented so far have allowed defining the various entities acting at the scale of the cultural area; however these approaches are struggling to establish a fine phylogeny of decorative modes at the regional and local scale.This thesis focused on renewing the methods for analyzing decors at the site level. Each link of the decorative chaîne opératoire has been broken down and described in order to restore the general dynamic of the decor. The approach, based on three-dimensional imaging and experimentation, offers relevant and quantified demonstrations, from the scale of the imprint to that of the vase. Analyses were systematically undertaken on each individual ceramic. All the data on the decoration subsystem was then placed back into the ceramic production system to have an integrated view.Implemented on the Castellar-Pendimoun site, the method delivered multiple results. Previously undetermined tools were identified, ornamentation processes were specified, but above all, the operating pattern for the realization of the decorations were highlighted. The latter aspect, which is a brand new one within the study of Impresso-Cardial decors of north-western Mediterranean, has allowed a better understanding of the rules of construction of ornamentation, as well as the methods of handling the pots during their decoration. The metric methods used to identify the types and sizes of shells used as decoration tools were revised. Methods developed in Forensics and other fields have been adapted to digito-nail imprints in order to discuss the identity of the potters: on the one hand their age, through nail negatives, and on the other hand their gender, through fingerprints. Multivariate analyses combining types of tools and decorative gestures allowed to identify on robust qualitative and quantitative bases the distinctive and evolutionary trends for one of the rare decorated pottery series of the first Neolithic period in Western Europe, between 5720 and 5020 BCE. The results were put into perspective at the scale of Liguria and Provence, notably by comparing them with data from Arene Candide and, more broadly, in the context of the Impressed Ware complex, from southern Italy to the shores of Languedoc. This new study thus contributes to a better perception of the dynamics at work during the 6th millennium BCE in this cultural area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.