Contribution psychanalytique à l'étude de la mémoire sociale de la violence faite au féminin chez les femmes

par Joana Dark da Silva Souza

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Vives et de Javier Lifschitz.

Soutenue le 19-11-2020

à l'Université Côte d'Azur en cotutelle avec l'Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro (Brésil) , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) , en partenariat avec Laboratoire d'anthropologie et de psychologie cliniques, cognitives et sociales (Nice ; 2016-) (laboratoire) et de Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cliniques- Cognitives et Sociales / LAPCOS (laboratoire) .

Le président du jury était Denise Maurano.

Le jury était composé de Lucia Maria De Freitas Perez, Manoel Ricardo De Lima Neto, Betty B. Fuks.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à mettre en évidence l'importance du concept de féminin en psychanalyse, pour une meilleure compréhension de la violence à l'égard des femmes, dont on trouve tant de preuves dans la mémoire culturelle à travers les âges. Il fallait donc mettre en évidence le traitement donné à la femme, instaurer un dialogue avec le mouvement féministe et répondre à certaines critiques dirigées contre la psychanalyse en relation avec le thème de la sexualité féminine. Le cours des textes freudiens sur la pulsion nous a permis d'établir une approximation entre le masochisme érogène, la pulsion de mort et le féminin. La reprise des thèses de Lacan sur les femmes a permis une meilleure compréhension de la différenciation entre le féminin et la féminité et ses insignes, en plus de nous permettre d'enquêter sur les impasses posées par la dévastation, notamment au masculin. Enfin, la différenciation entre la jouissance Autre et la jouissance de l'Autre s'est avérée utile pour soutenir notre hypothèse sur la dévastation chez les hommes, comme l'une des causes possibles de la violence faite au féminin chez les femmes.

  • Titre traduit

    Psychoanalytic contribution to the memory of violence the feminine in women


  • Résumé

    This thesis aims to evidence the importance of the concept of feminine in psychoanalysis, for a better comprehension about the violence directed against women, on which we found so many evidences in the cultural memory throughout time. Hence, it made necessary to highlight the treatment given to the feminine, establishing a dialog between the feminist movement and answering some critics directed to psychoanalysis regarding feminine sexuality. The trajectory in Freudian works about drive made possible for us to stablish an approximation between the erogenous masochism, the death drive and the feminine. The resume of Lacan´s thesis about women, made possible a deeper understanding between the difference between the feminine and the femininity and its attributes, as well as allowing us to investigate the standoffs placed by devastation, especially in the masculine. At last, the differentiation between Other jouissance and jouissance of the Other, was shown to be functional to sustain our hypothesis regarding the devastation in the masculine, as one of the possible causes of the violence against the feminine in women.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.