Thèse soutenue

Etude d'impact de la mise en place de la norme IFRS 13 sur la qualité de l'information financière communiquée en juste valeur pour les entreprises européennes.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Rébecca Benais Chemama
Direction : Lionel Escaffre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 16/12/2020
Etablissement(s) : Angers
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Groupe de recherche angevin en économie et management
Laboratoire : Groupe de recherche angevin en économie et management
Jury : Président / Présidente : Catherine Deffains-Crapsky
Examinateurs / Examinatrices : Didier Bensadon
Rapporteurs / Rapporteuses : Benjamin Keddad, Philippe Touron

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

L’adoption du référentiel IFRS a imposé un changement profond de la vision comptable, dont la pierre angulaire est la consécration de l’investisseur comme destinataire privilégié des états financiers. Les normalisateurs internationaux ont alors orienté la comptabilité vers un nouveau principe, celui de la juste valeur. L’enjeu affiché à travers l’application de la comptabilité en juste valeur est de produire des informations financières répondant prioritairement aux besoins décisionnels des investisseurs. Néanmoins cette évolution vers la juste valeur, attendue par certains comme une voie d’avenir dans la communication financière, a fait apparaître des difficultés pratiques, avec notamment des incohérences suscitant d’importantes polémiques. C’est pourquoi, en réponse à la diversité des précisions fournies par les normes sur la juste valeur, et parfois même d’incohérences des dispositions préexistantes, la norme IFRS 13 vise à créer un corps. En se basant sur cette dualité avantages / inconvénients de la juste valeur, nous nous proposons d’analyser de manière approfondie quelle est la contribution de la norme IFRS 13, dans la qualité de l’information financière en juste valeur. Nous allons analyser le portefeuille de l’Euro Stoxx 600 et mesurer la qualité de l’information financière via la valeur ajoutée de la norme IFRS 13 dans la prise de décision des investisseurs dans un premier temps, et via une analyse d’impact de la norme IFRS 13 sur la manipulation comptable des sociétés dans un second temps. Notre étude conduit à des résultats disparates et paradoxaux et montre qu’il n’est pas possible d’affirmer clairement que la norme IFRS 13 conduit à une amélioration de la qualité de l’information financière.