Contribution des interneurones cholinergiques striataux aux déficits cognitifs de la maladie de Parkinson : approches optogénétique et comportementale chez la souris

par Juliette Lhost

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marianne Amalric.

Le président du jury était Paul Apicella.

Le jury était composé de Corinne Beurrier.

Les rapporteurs étaient Pierre-Olivier Fernagut, Sébastien Carnicella.


  • Résumé

    La maladie de Parkinson (MP) se caractérise essentiellement par des symptômes moteurs, mais comprend également des troubles psychiatriques et cognitifs. La MP est causée par la perte progressive des neurones dopaminergiques (DA) qui projettent vers le striatum. Au niveau de cette structure, les neurones DA interagissent avec les interneurones cholinergiques (CINs) pour moduler certaines fonctions motrices et cognitives. Par des approches comportementale, lésionnelle et optogénétique chez la souris, mes travaux de thèse montrent qu’une lésion des neurones DA ou une inactivation des CINs induit de l’impulsivité ainsi que des troubles de flexibilité ; ces dysfonctionnements cognitifs pourraient précéder l’apparition des troubles moteurs et ainsi constituer des marqueurs précoces de la maladie. L’interaction entre ces deux populations de neurones ne semble cependant pas être impliquée dans le développement de ces troubles cognitifs spécifiques dans notre modèle murin de la MP.

  • Titre traduit

    Striatal cholinergic interneurons contribution to the cognitive deficits of Parkinson's disease : optogenetic and behavioural approaches in mice


  • Résumé

    Parkinson’s disease (PD) is mainly characterized by motor symptoms but also includes psychiatric and cognitive impairments. PD is caused by the progressive loss of dopaminergic (DA) neurons that project towards the striatum. In this structure, DA neurons interact with cholinergic interneurons (CINs) to modulate several motor and cognitive functions. With behavioural, lesional and optogenetic approaches, in mice, my thesis work shows that a lesion of DA neurons or an inactivation of CINs induces impulsivity and flexibility disorders; these cognitive dysfunctions could precede the onset of motor symptoms and thus constitute early markers of the disease. The interaction between these two neuronal populations does not seem, however, to be involved in the development of these specifics cognitive deficits in our mice model of PD.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.