Thèse soutenue

Étude des traits non-métriques dentaires de la nécropole gallo-romaine de la Favorite et de la nécropole médiévale d'Evans

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Romain Ceinos
Direction : Pascal AdalianGérald Quatrehomme
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie santé. Recherche clinique et santé publique
Date : Soutenance le 01/12/2020
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Anthropologie bio-culturelle, droit, éthique et santé (Marseille)
Laboratoire : Cultures et Environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge (Nice)
Jury : Président / Présidente : Laurence Lupi-Pégurier
Examinateurs / Examinatrices : Marie-France Bertrand
Rapporteurs / Rapporteuses : Élisabeth Dursun, Eric Mortier

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Objectifs : L’objectif de ce travail consistait à mener une analyse anthropologique des traits non-métriques coronaires de deux collections ostéo-dentaires de localités et époques différentes : La Favorite, gallo-romaine de Lugdunum du I-III siècle et Evans, médiévale du Jura du VII-X siècle.Matériel&méthodes : Les observations ont été réalisées sur 158 sujets. 29 traits coronaires ont été sélectionnés à partir du système ASUDA. Les plaques de référence ont été numérisées. La reproductibilité inter et intra-opérateur a été vérifiée à partir des observations réalisées sur 40 pièces pour chaque collection. La fréquence des grades pour chaque trait a permis de réaliser une comparaison statistique. Le logiciel rASUDAS a permis de rechercher l’origine géographique supposée des sujets atypiques.Résultats : Les valeurs kappa inter-opérateurs variaient de 0,686-1 et kappa intra-opérateur de 0,798-1. La fréquence des grades des traits a été calculée à partir des observations réalisées sur 2643 dents. Le schéma d’usure et d'atteinte carieuse différait entre les collections.Discussion : La fréquence de la plupart des traits dentaires des deux collections est cohérente avec les données des collections européennes disponibles dans la littérature. Le schéma d'usure hélicoïdale est conforme aux données de la période gallo-romaine et médiévale. La prévalence des caries est faible eu égard aux habitudes d’hygiène sommaires des époques concernées, probablement en raison d'une concurrence caries/usure. rASUDAS a permis d'identifier 1 sujet dont l’origine géographique n’est pas identique au reste de la nécropole.