Le personnage vu de dos au cinéma et dans les autres arts ˸ esthétique, migrations et imaginaires d’une histoire à revers

par Stéphanie Croteau

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Thomas François et de Michèle Garneau.

Soutenue le 03-05-2019

à Sorbonne Paris Cité en cotutelle avec l'Université de Montréal , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce doctorat porte sur un motif visuel qui circule entre les arts : le personnage vu de dos. Par l’entremise de notions que j’ai approfondies ou développées – l’apparaître, l’inévidence, la dorsalité –, j’interroge comment cette posture fait naître une manière d’habiter l’image et le monde, et j’analyse ses implications dans les pratiques artistiques comme dans le champ philosophique et social. Pour mener cette enquête, je me suis inspirée d’un geste d’Aby Warburg, celui de la fabrication d’atlas d’images. La fabrication d’atlas m’a permis de faire apparaître trois modalités expressives du dos qui traversent l’histoire de l’art et du cinéma, et qui se retrouvent au sein de mes planches. J’aborde ces questions dans le premier chapitre de la thèse. Le deuxième chapitre, intitulé « Repli(s) », porte sur ma première planche d’images, consacrée aux personnages de dos qui se dérobent et s’esquivent, exprimant un retrait de la signifiance expressive. Le troisième chapitre aborde ma deuxième planche d’images, dans laquelle je cherche à faire voir une forme d’absorbement mené par le personnage de dos depuis l’âge romantique. Le quatrième et dernier chapitre, intitulé « Exclusion(s) », traite d’une violence faite au sujet. En me penchant sur la représentation des Afro-Américains dans les films de plantation états-uniens, j’explore comment une forme d’exclusion esthétique, sociale et politique s’est fabriquée par la posture de dos. Que nous disent les personnages repliés, absorbés ou exclus en regard de la frontalité qui prévaut encore aujourd’hui ? Les personnages vus de dos présentés dans ma thèse introduisent une dorsalité des représentations et de l’existence.

  • Titre traduit

    The figure seen from behind in cinema and other arts ˸ aesthetic, migrations, and imaginings of a reverse narrative


  • Résumé

    The research topic addressed in this paper is a visual motif circulating widely among the arts: the figure seen from behind. Through notions that I have been led to further or develop – appearance, inevidence, dorsality, I examine how this posture depicts a way of inhabiting the image and its world, and analyze its implications in artistic practices as well as in the philosophical and social field. In order to carry out this survey, I was inspired by a gesture of Aby Warburg, the creation of atlases of images. Atlas making allowed me to reveal three expressive modalities of the back running through the history of art and cinema, and which are also found within my boards. I address these questions in the first chapter of the thesis. The second chapter, titled "Repli (s)", focuses on my first picture board, devoted to figures from behind who avoid and sneak away, conveying a withdrawal of expressive meaning. The third chapter addresses my second picture board, in which I sought to depict a form of absorption led by the figure from behind since the Romantic Age.The fourth and last chapter, entitled "Exclusion (s)", examine a violence committed upon the subject. By focusing on the portrayal of African-Americans in American plantation films, I try to show how a form of aesthetic, social, and political exclusion has been created by the representation from behind. What are withdrawn, absorbed or excluded characters telling us in view of the frontality that still prevail today? The figures seen from behind, as presented in my thesis, introduce a dorsality of representations and of existence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.