Frontières de l'espace dans les langues romanes : analyse sémantique de la préposition en (français-espagnol) du XIIe au XVe siècle

par Daniel Rojas-Plata

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique. Linguistique générale, théorique, descriptive et expérimentale

Sous la direction de Anne Abeillé et de Benjamin Fagard.

Soutenue le 27-09-2019

à l'Université Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec Laboratoire de linguistique formelle (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l’évolution de la préposition en dans une analyse comparée entre le français et l’espagnol. Notre objectif est de décrire, mesurer et expliquer le changement sémantique que cette paire de mots a subi dans son emploi spatial entre le XIIe et le XVe siècle. Pour cela, nous établissons une méthodologie d’étude fondée sur l’analyse de corpus et sur la description des emplois anciens et actuels des deux prépositions. Nous examinons particulièrement comment leur sens spatial a évolué et expliquons les processus diachroniques sous-jacents à ce changement. Notre approche théorique repose sur des hypothèses en sémantique cognitive et des modèles de variation linguistique et de changement sémantique. Les résultats de cette recherche nous amènent à proposer deux types d’évolution basés sur des processus sémantiques et grammaticaux distincts.

  • Titre traduit

    Space boundaries in the Romance languages : semantic analysis of the preposition en (French-Spanish) from 12th to 15th century


  • Résumé

    This thesis deals with the evolution of the preposition en from the point of view of a comparative analysis between French and Spanish. Our objective is to describe, measure and explain the semantic change experienced by this pair of prepositions in its spatial use between the 12th and 15th centuries. For this, we establish a methodology of study based on a corpus analysis and a description of old and current use of two words. We examine in particular how their spatial meaning has evolved and explain the diachronic processes underlying this change. Our theoretical approach is based on hypotheses in cognitive semantics and models of linguistic variation and semantic change. The results of this research lead us to propose two types of evolution based on distinct semantic and grammatical processes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.