Thèse soutenue

Pratiques monétaires et dynamiques hyperinflationnistes : étude historique et théorique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Daouda Drabo
Direction : Ludovic DesmedtJonathan Marie
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance le 29/03/2019
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Droit, Gestion, Economie et Politique (Dijon ; Besançon ; 2017-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'économie de Dijon (LEDi) (Dijon)
établissement de préparation : Université de Bourgogne (1970-....)
Jury : Président / Présidente : Rebeca Gomez-Betancourt
Examinateurs / Examinatrices : Ludovic Desmedt, Jonathan Marie, Rebeca Gomez-Betancourt, Jean-François Ponsot, Jérôme Blanc, André Orléan
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-François Ponsot, Jérôme Blanc

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse vise à établir une typologie des crises hyperinflationnistes à partir de l’étude de plusieurs cas observés dans l’histoire, et en fonction des pratiques monétaires parallèles des acteurs économiques. Elle cherche, par ailleurs, à proposer une solution alternative face au phénomène hyperinflationniste. Dans sa dimension théorique, cette thèse mobilise le cadre théorique post-Keynésien, néo-structuraliste et institutionnaliste. Dans sa dimension historique et comparative, elle étudie plusieurs cas observés dans l’histoire afin d’établir une typologie des phénomènes hyperinflationnistes, ce qui a permis de distinguer deux grands types d’hyperinflation. Afin de sortir de l’hyperinflation, cette thèse propose un système (système de monnaie-index) capable de modifier les pratiques monétaires de sorte à restaurer la monnaie domestique et la souveraineté monétaire.