Thèse soutenue

Identification du comportement cyclique et inélastique de tôle de métal fine sous très grande déformation à partir d'un procédé de micro-formage

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gemala Hapsari
Direction : Sébastien ThibaudFabrice Richard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique
Date : Soutenance le 29/05/2019
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences pour l'ingénieur et microtechniques (Besançon ; 1991-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : FEMTO-ST : Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies (Besançon) - Franche-Comté Électronique Mécanique- Thermique et Optique - Sciences et Technologies (UMR 6174) / FEMTO-ST
Etablissement de préparation : Université de Franche-Comté (1971-....)
Jury : Président / Présidente : Pierre Yves Manach
Examinateurs / Examinatrices : Sébastien Thibaud, Fabrice Richard, Pierre Yves Manach, Pascale Balland, Arnaud Delamézière, Karl Debray, Ning Yu
Rapporteurs / Rapporteuses : Pascale Balland, Arnaud Delamézière

Résumé

FR  |  
EN

Le succès de l'industrialisation des micro-produits dépend des processus de conception et de fabrication. Une étape cruciale est la caractérisation du matériau utilisé dans les simulations numériques. Bien qu’il confère certaines propriétés mécaniques au matériau, l’essai de traction est loin de représenter la déformation complète subie par le matériau. Par conséquent, un autre test, Micro Incremental Deformation (Micro InDef), test présentant une déformation non homogène et riche en information, est développé sur la base du micro formage incrémental mono-point (µSPIF).Pour modéliser la formabilité du matériau (en particulier l'endommagement de matériaux), le modèle de Lemaitre est choisi en raison de sa capacité à modéliser le comportement du matériau en s'appuyant sur la mécanique des milieux continus et la thermodynamique de processus irréversibles. Dans cette étude, le Micro InDef test en tant que test de caractérisation de matériau est validé. De plus, en utilisant une méthode d’identifiabilité, il est prouvé que les paramètres matériaux identifiés sont des paramètres physiques, et non un simple lissage mathématique. Une fois le modèle de Lemaitre identifié, des tests expérimentaux et des simulations éléments finis sont effectués sur des tests de traction, des tests de cisaillement, des courbes limites de formage et des essais hors plan, afin de vérifier la fiabilité et l'adaptabilité de notre identification.Cette étude est finalement appliquée à un projet industriel dans le domaine des connecteurs, qui utilise principalement les alliages de cuivre comme matériau constitutifs.