Addiction à Internet à l'adolescence et chez le jeune adulte : déterminants cliniques de l'usage problématique

par Clémentine Galan

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Robert Courtois et de Nicolas Ballon.

Soutenue le 20-12-2019

à Tours , dans le cadre de École doctorale Humanités et Langues (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec Qualité de vie et Santé psychologique (Tours) (laboratoire) .

Le président du jury était Marie Grall-Bronnec.

Le jury était composé de Servane Barrault.

Les rapporteurs étaient Yasser Khazaal, Lucia Romo.


  • Résumé

    Introduction. L’usage problématique d’Internet est un comportement à risque qui présente des critères communs avec les addictions. L’addiction à Internet a été investiguée et définie par Young qui a créé un outil de mesure encore valide aujourd’hui : l’Internet Addiction Test (1998). Les adolescents et les jeunes adultes sont considérés comme une population particulièrement à risque. L’objectif de ce travail de recherche est d’étudier les déterminants cliniques de l’usage problématique d’Internet chez l’adolescent et le jeune adulte.Méthodes. Participants. Trois échantillons seront constitués : (i) 998 adolescents et jeunes adultes (âge moyen de 17,89, ±3,83) ; (ii) 602 adolescents (15,12, ±1,23) ; (iii) 59 adolescents suivis en pédopsychiatrie (15,78, ±1,35). Outils et procédure. Les sujets ont rempli en auto-évaluation des échelles concernant l’usage et l’addiction à Internet, aux jeux vidéo, aux jeux de hasard et d’argent (jeu pathologique), à l’alimentation, l’usage de substances psychoactives (tabac, alcool, cannabis), l’exploration des traits de personnalité, des troubles anxio-dépressifs et la probabilité d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H).Résultats. La première étude auprès des adolescents et jeunes adultes a permis de catégoriser l’usage d’Internet et des autres usages et addictions selon l’âge et le genre. Les usages d’Internet et des jeux vidéo diminuent avec l’âge, alors que les consommations de substances psychoactives (tabac, alcool) augmentent. La deuxième étude s’intéresse plus spécifiquement à l’usage d’Internet et à sa relation avec les traits de personnalité. Elle met en évidence que les sujets avec usage problématique d’Internet présentent des scores bas en Ouverture, Agréabilité et Caractère consciencieux témoignant de leur disposition à plus de conformisme, d’antagonisme et d’impulsivité. La troisième étude auprès des adolescents concerne les liens entre l’usage d’Internet et les troubles anxio-dépressifs. Les résultats indiquent que les adolescents avec usage problématique d’Internet présentent davantage de symptômes dépressifs et anxieux. La quatrième étude montre que, pour les adolescents avec risque de TDA/H, l’usage d’Internet est davantage problématique. La cinquième étude qui s’appuie sur une technique d’approche en clusters intégrant les facteurs cliniques, propose plusieurs profils d’usagers d’Internet. Parmi les 7 profils retrouvés, 3 concernent des sujets avec usage problématique d’Internet : (i) sans troubles associés pour le premier, en dehors du trouble du jeu vidéo ; (ii) avec des addictions aux substances psychoactives et comportementales pour le second ; (iii) avec des troubles anxio-dépressifs prévalents pour le troisième. La sixième étude analyse l’usage problématique d’Internet des adolescents suivis sur un plan clinique. Ils présentent un usage problématique d’Internet associé à un jeu pathologique (jeux de hasard et d’argent), mais peu d’usage des jeux vidéo. Par rapport aux autres adolescents, ils présentent davantage d’addictions, ainsi que de troubles anxio-dépressifs et de TDA/H. Cependant, si l’on tient compte seulement des sujets avec usage problématique d’Internet, les différences de consommations et de niveau de TDA/H ne sont plus prégnantes.Discussion et conclusion. Ce travail confirme l’intérêt de l’étude des caractéristiques cliniques comme facteurs contributifs à l’usage problématique d’Internet. Il existe des similitudes psychopathologiques de l’usage problématique d’Internet avec les autres addictions aux substances psychoactives et comportementales qui vont dans le sens de l’intégration de l’addiction à Internet dans les classifications internationales. Cette recherche a également permis l’identification de profils pour lesquels la fonction de l’addiction serait potentiellement différente. Cela ouvre des pistes pour des axes de recherche, de prise en charge et de prévention de l’usage problématique d’Internet.

  • Titre traduit

    Internet addiction in adolescence and young adulthood : clinical factors of problematic use


  • Résumé

    Introduction. Problematic Internet use is a risky behavior that shares a number of criteria with other addictions. Internet addiction was investigated and defined by Young, who created a measurement tool that is still valid today: the Internet Addiction Test (1998). Adolescents and young adults are considered to be particularly at risk. The objective of this research work is to study the clinical factors of problematic Internet use in adolescents and young adults.Methods. Participants. Three samples were constituted: (i) 998 adolescents and young adults (average age 17.89, ± 3.83); (ii) 602 adolescents (15.12, ± 1.23); (iii) 59 adolescents attending child psychiatry centers (15.78, ± 1.35). Material and procedure. Subjects completed self-report instruments related to Internet use and addiction, video game addiction, gambling (gambling disorder), food addiction, substance use (tobacco, alcohol, cannabis), personality traits, anxiety and mood disorders, and the probability of attention deficit disorder with or without hyperactivity (ADHD).Results. The first study with adolescents and young adults categorized Internet use and other uses and addictions by age and gender. Internet and video game use declined with age, while the use of psychoactive substances (tobacco, alcohol) increased. The second study focused more specifically on Internet use and its relationship to personality traits. It revealed that subjects with problematic Internet use had low scores on Openness, Agreeableness and Conscientiousness, reflecting their tendency to be more conformist, antagonistic and impulsive. The third study with adolescents examined the links between Internet use and anxiety and mood disorders. The results indicate that adolescents with problematic Internet use had more depressive and anxiety symptoms. The fourth study shows that adolescents at risk of ADHD had a more problematic use of the Internet. The fifth study, based on a cluster analysis of the clinical factors, identified 7 profiles of Internet users. Of these, 3 concerned subjects with problematic Internet use: (i) without associated disorders, apart from gaming disorder; (ii) with addictions to psychoactive substances and behavioral addictions; (iii) with prevalent anxiety and mood disorders. The sixth study analyzed the problematic use of the Internet by adolescents receiving clinical care. They had a problematic Internet use associated with gambling disorder, but little use of video games. Compared to other adolescents, they had more addictions, as well as anxiety-depressive disorders and ADHD. However, if we only consider subjects with problematic Internet use, the differences in consumption and ADHD levels are no longer significant.Discussion and conclusion. This work confirms the value of studying clinical characteristics as factors contributing to problematic Internet use. There are psychopathological similarities between problematic Internet use and other drugs and behavioral addictions, thus supporting the inclusion of Internet addiction in international classifications. This research also identified profiles in which the addiction could be serve different functions. This opens up avenues for research, care and prevention of problematic Internet use.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.