Thèse soutenue

De l'objectivité à l'histoire : émergence de la problématique ontologique chez Lukàcs

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Vincent Charbonnier
Direction : Emmanuel BarotFranck Fischbach
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance le 11/10/2019
Etablissement(s) : Toulouse 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Équipe de recherche sur les rationalités philosophiques et les savoirs (Toulouse ; 1999-....)
Jury : Président / Présidente : Efstathios Kouvélakis
Examinateurs / Examinatrices : Emmanuel Barot, Franck Fischbach, Jean Bessière, Gérard Sensevy, Mireille Bruyère
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean Bessière, Gérard Sensevy

Résumé

FR  |  
EN

Notre travail est consacré au dernier écrit du philosophe hongrois d’expression allemande G. Lukács (1885-1971), l’"Ontologie de l’être social" (1964-1971). Il s’agit d’attester la continuité de la pensée de Lukács en dépit de ses ruptures parfois spectaculaires et de montrer que l’"Ontologie de l’être social" fait partie intégrante de la trame de sa pensée. En présupposant l’unité dialectique de la pensée de Lukács, nous montrons que l’émergence de la problématique ontologique a été initiée par sa découverte des Manuscrits de 1844 à Moscou en 1930 mais qu’elle s’est construite de manière souterraine, par le truchement de la problématisation esthétique, en focalisant son attention sur la notion d’objectivité. Ce n’est que tardivement que Lukács travaille expressément à la rédaction d’une Ontologie de l’être social, et à la suite d’une double césure puisque c’est après avoir décidé d’interrompre son travail sur l’Esthétique, pour se consacrer au projet d’une « Éthique », que Lukács a estimé nécessaire l’élaboration d’une éthique. Tout cela soulève la question de cette latence de la problématique ontologique, et nous conduit à formuler l’idée selon laquelle la problématique ontologique de Lukács est en réalité une prospective ontologique, c’est-à-dire aussi historique. Son intention est en effet de relancer le marxisme après son ossification stalinienne en formulant les principes philosophiques fondamentaux du marxisme. De ce point de vue, l’"Ontologie de l’être social" n’est pas tant un point d’arrivée, qu’un point de départ, et par voie de conséquence sa fondamentale historicité.