Thèse soutenue

Rôles des jugements de compétence et d'assertivité dans la justification de la hièrarchie sociale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cécile Gaubert
Direction : Eva Louvet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 17/10/2019
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales – Perspectives européennes (Strasbourg ; 2009-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Subjectivité, lien social et modernité (Strasbourg ; 1999-...)
Jury : Président / Présidente : Odile Hirschauer-Rohmer
Examinateurs / Examinatrices : Vincent Yzerbyt, Laurent Cambon
Rapporteurs / Rapporteuses : Virginie Bonnot, David Bourguignon

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse interroge notre façon de percevoir et de justifier les différences de statut dans la société. La littérature montre que le jugement social repose sur deux dimensions fondamentales, une dimension horizontale, qui fait référence aux qualités permettant d’entretenir de bonnes relations sociales, et une dimension verticale, qui fait référence aux qualités permettant d’atteindre ses objectifs. Cette dimension verticale, liée au statut, est composée de deux facettes : l’assertivité, i.e. la motivation à réussir et à se développer et la compétence, i.e. les ressources pour réaliser ses objectifs. Notre objectif était de mettre en évidence que seule la compétence permet de justifier la hiérarchie sociale. Nous avons réalisé huit études, qui ont confirmé notre hypothèse. Ainsi, plus les personnes justifient les inégalités, plus elles attribuent de compétence aux personnes ayant un statut élevé dans la société (i.e. riches, les personnes de pouvoir). Par ailleurs la relation entre l’assertivité et le statut n’a pas été modérée par la justification du système, suggérant que l’assertivité ne permet pas de justifier des différences de statut.