Rethinking economic growth and structural change : the role of boundaries and linkages between industries

par Charlotte Guillard

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Robin Cowan et de Pierre Mohnen.

Soutenue le 27-11-2019

à Strasbourg en cotutelle avec l'Universiteit Maastricht , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg ; 1995-....) , en partenariat avec Bureau d'économie théorique et appliquée (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Bart Verspagen.

Le jury était composé de Patrick Llerena.

Les rapporteurs étaient Swati Dhingra, Koen Frenken.

  • Titre traduit

    Repenser la croissance économique et le changement structurel : le rôle des frontières et des liens entre industries


  • Résumé

    Le développement économique est associé à des changements des structures de production et d'exportation. Chaque pays maîtrise un ensemble de capacités, c'est-à-dire un ensemble de tâches et de connaissances nécessaires à la réalisation de certains produits. La maîtrise de capacités supplémentaires permet aux pays de produire des produits ou des technologies plus complexes. Comprendre le développement économique implique de comprendre comment les pays peuvent ajouter de nouveaux produits à leur panier de production et d'exportation et développer des industries particulières. Chaque industrie a des caractéristiques spécifiques en termes de capacités,de technologies et de connaissances et en termes de nature de leur production. Dans cette thèse, je fournis des évidences empiriques de l'importance des frontières et des liens entre les industries pour comprendre le changement structurel et la dynamique de la croissance économique. Le chapitre 2 propose une nouvelle méthodologie pour identifier les patrons d'organisation des industries et leur évolution dans le temps. Pour ce faire, j'analyse la structure de cluster du réseau de produits construit à partir de données d'exportation. Les résultats montrent que les produits se regroupent selon différents facteurs : leur complexité et leurs domaines technologiques, l'abondance de main-d’œuvre peu qualifiée ou des ressources naturelles dont ils ont besoin, ainsi que les chaînes de valeur mondiales et l'intégration verticale de leur processus de production. De plus, les résultats montrent que les domaines technologiques et les frontières entre les industries ne sont pas toujours clairs et peuvent évoluer avec le temps.Dans le chapitre 3, j'étudie la dynamique de la croissance économique en examinant les caractéristiques et les déterminants des transitions entre les différents régimes de croissance à moyen terme (croissance rapide, croissance lente et récession) en utilisant un modèle semi-markovien. Les résultats indiquent que l'effet du secteur manufacturier sur la croissance économique est loin d'être uniforme et que la mesure de la structure économique importe également. De plus, les clusters de produits ayant une intensité technologique similaire jouent un rôle différent dans la dynamique de la croissance, et les chaînes de valeur mondiales (CVM) peuvent expliquer certaines de ces différences. En outre, bien que l'industrie textile soit souvent considérée comme un tremplin vers l'industrialisation, dans cette étude, l'effet de ce cluster est négatif dans de nombreux cas. Enfin, cette analyse met en évidence la présence de «pièges de récession», largement induits par une plus grande spécialisation des clusters manufacturiers basés sur les ressources naturelles. Les différences entre les industries affectent non seulement le processus de croissance du fait d’écarts de productivité, mais aussi à travers la stimulation qu'elles fournissent au reste de l’économie par le biais de liens en amont et en aval. Le chapitre 4 examine l'impact des interconnexions entre les industries sur les performances économiques, en se concentrant sur la dynamique de la demande (c'est-à-dire les liens en amont). L’assouplissement de deux hypothèses fortes associées au calcul traditionnel du multiplicateur de production permet d'estimer le degré de réponse aux chocs de demande des industries fournisseurs. Les résultats montrent qu'il existe des différences significatives entre les industries et les pays. Les industries manufacturières, et en particulier les biens de consommation finale, ont tendance à être moins sensibles aux chocs de la demande par rapport aux services. Des différences importantes sont également observées entre les pays, car les industries manufacturières des pays développés ont tendance à être moins sensibles aux chocs de la demande que dans les pays en développement.


  • Résumé

    Economic development is associated with changes in production and export structures. Each country masters a set of capabilities, i.e. a set of tasks and knowledge necessary for the realization of some products. Mastering additional capabilities allows countries to produce more complex products or technologies. Understanding economic development involves understanding how countries can add new products to their production and export basket and develop particular industries. Each industry has specific characteristics in terms of capabilities, technologies and knowledge and in terms of the nature of their production. In this thesis, I provide empirical evidence of the importance of both boundaries and linkages between industries to understand structural change and the dynamics of economic growth. Chapter 2 proposes a new methodology for identifying patterns of organization of industries and their evolution over time. To do this, I analyze the cluster structure of the product network built from export data. Results show that products cluster according to different factors: their complexity and technological domains, the abundance of low-skilled labor or of natural resources they require, as well as global value chains and vertical integration of their production process. Moreover, I find that technological domains and boundaries between industries are not always clear-cut and can evolve over time. In chapter 3, I study the dynamics of economic growth by examining the characteristics and determinants of transitions between different medium-term growth regimes (rapid growth, slow growth and recession) using a semi-Markov framework. Results indicate that the effect of the manufacturing sector on economic growth is far from uniform and that the measure of economic structure also matters. In addition, clusters with similar technological intensity play a different role in the dynamics of growth, and, global value chains (GVCs) may explain some of these differences. Furthermore, although the textile industry is often seen as a steppingstone to industrialization, in this study the effect of this cluster is negative in many cases. Finally, this analysis highlights the presence of “recession traps”, which are largely driven by a greater specialization natural resources-based manufacturing clusters. Differences between industries affect not only the growth process through productivity gaps, but also the stimulation they provide to the rest of the economy through upstream and downstream linkages. Chapter 4 examines the impact of inter-industry interconnections on economic performance,focusing on demand dynamics (i.e. backward linkages). I relax two strong assumptions associated with the traditional calculation of the output multiplier, which makes it possible to estimate the degree of response to demand shocks from the supplying industries. Results show that there are significant differences across industries and countries. Manufacturing industries, and in particular final consumer goods ones, tend to be less responsive to shocks in demand relative to services. Significant differences are also observed between countries since manufacturing industries in developed countries tend to be less sensitive to demand shocks than in developing countries.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque électronique du Services des bibliothèques 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.