La critique littéraire de Gilles Deleuze

par Long Ao

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Bernard Franco.

Soutenue le 12-11-2019

à Sorbonne université en cotutelle avec Nanjing University (Chine) , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jun Xu.

Le jury était composé de Yunhong Liu, Romuald Fonkoua, Xinmu Zhang, Chengfu Liu.

Les rapporteurs étaient Juliette Vion-Dury, Alain Milon.


  • Résumé

    Cette thèse se propose de contribuer à la critique littéraire de Deleuze, en examinant parallèlement les ouvrages philosophiques de Deleuze, en vue de démontrer l’autonomie de sa critique littéraire entre la philosophie et la littérature. Cela permet de démontrer la double ambition de sa critique littéraire : la lecture des œuvres littéraires comme exploration philosophique, la réflexion métaphysique incorporée dans l’étude du texte. Pour montrer en même temps l’évolution de sa critique littéraire et les dialogues que Deleuze a engagés avec des critiques littéraires et des philosophes, cette thèse adopte le point de vue de Deleuze dans ses critiques, c’est-à-dire de trouver un projet de sa critique littéraire. L’analyse de ce projet est orientée par la conceptualisation deleuzienne qui ne cesse de se renouveler, allant de la question de la genèse jusqu’à celle de finalité et d’autonomie. Dans l’argumentation de chaque partie, cette thèse adopte des méthodes comparatives : une comparaison à l’intérieur des ouvrages de Deleuze pour démontrer le déplacement de son horizon critique, une comparaison avec d’autres critiques littéraires pour valoriser les particularités de ses approches critiques, et un dialogue synchronique avec d’autres philosophes pour contextualiser ses conceptualisations. La critique littéraire de Deleuze, étudiée dans sa généalogie thématique, constitue un milieu où le rapport entre la littérature et la philosophie ne reste plus au niveau conceptuel ou interprétatif, mais dans une exploration réciproque, toujours problématisée par la critique littéraire de Deleuze.

  • Titre traduit

    On Gilles Deleuze’s literary criticism


  • Résumé

    This dissertation proposes to contribute to the study of literary criticism of Deleuze, by examining at the same time Deleuze’s philosophical works, in order to demonstrate the autonomy of his literary criticism between philosophy and literature. This shows the double ambition of his literary criticism: the reading of literary works as philosophical exploration, and the metaphysical reflection incorporated in the study of the text. To show at the same time the evolution of his literary criticism and the dialogues that Deleuze engaged with literary critics and philosophers, this dissertation adopts the point of view of Deleuze in his criticisms, that is to say, to find a project of his literary criticism. The analysis of this project is guided by the Deleuzian conceptualization that has continued to be renewed, ranging from the question of genesis to that of finality and autonomy. In the argumentation of each part, this dissertation adopts comparative methods: a comparison within Deleuze’s works to demonstrate the shift of his critical horizon, a comparison with other literary critics to value his critical approaches, and a synchronic dialogue with other philosophers to contextualize its conceptualizations. Deleuze’s literary criticism, studied in his thematic genealogy, gives a place in which the relationship between literature and philosophy remains no longer at the conceptual or interpretative level, but in a reciprocal exploration, always problematised by his literary criticism.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 11-11-2023

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.