Thèse soutenue

Le calcul des Rd (Relations de discours) : approche sémantico-pragmatique et cognitive de la causalité en rapport avec la temporalité

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Abdallah Terwait
Direction : Philippe Monneret
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance le 13/09/2019
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Sens, texte, informatique, histoire (Paris)
Jury : Président / Présidente : Anne Carlier
Rapporteurs / Rapporteuses : Samir Bajrić, Pierre-André Buvet

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se propose d’aborder la question de la causalité dans une perspective formelle inspirée du cadre de la SDRT (Segmented Discourse Representation Theory). Elle prête en particulier attention aux expressions paratactiques de la relation de causalité. Cette approche nous paraît intéressante et féconde par l’approche formaliste qu’elle met en œuvre, son objet étant particulièrement labile. L’analyse, dans ce travail, est notamment centrée sur l’expression linguistique des relations causales. L’approche adoptée, pour mener à bien les traitements, est dans une large mesure de nature sémantico-pragmatique. Bien que le fonctionnement de la causalité marquée linguistiquement, notamment au moyen de parce que, soit particulièrement documenté dans le paysage scientifique (Moeschler 2003, Rossari 2004, Knott 1996, etc), les enchaînements non marqués (paratactiques) semblent être peu étudiés dans les recherches linguistiques. Ce qui constitue en quelque sorte la motivation principale qui a impulsé la mise en œuvre de cette monographie. Cette étude pourrait donc se situer à l’interface entre linguistique théorique et linguistique formelle. Les traitements qui y sont effectués prennent appui dans une large part sur le corpus EXPLICADIS (Explication et Argumentation en Discours). Le choix de cette ressource pourrait se justifier de la sorte : ce corpus permet de rendre compte des relations causales selon une approche sémasiologique consistant à s’appuyer presque exclusivement sur la relation elle-même sans tenir compte de ses marqueurs linguistiques. Par ailleurs, nous aborderons, dans cette recherche, la question de la Causation. Sur ce plan, le traitement argumental (« Le spectre argumental ») des verbes dits causatifs (causer, provoquer, déclencher, etc.) nous permettrait de noter que les arguments de ce type particulier de prédicats admettraient une interprétation propositionnelle. L’hypothèse de départ est que la causation, ainsi conçue, semble représenter une relation inter-propositionnelle implicite ou plus simplement sous-jacente. Bien plus, nous nous intéresserons à la dichotomie causalité / agentivité.