Thèse soutenue

Traumas et conflits symboliques dans l'œuvre de Robert E. Howard

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patrice Louinet
Direction : Marc Amfreville
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études anglophones
Date : Soutenance le 22/11/2019
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Civilisations, cultures, littératures et sociétés (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Voix Anglophones. Littérature et Esthétique (Paris)
Jury : Président / Présidente : Antoine Cazé
Examinateurs / Examinatrices : Anne Besson, Geneviève Cohen-Cheminet
Rapporteurs / Rapporteuses : Antoine Cazé, Gwenola Le Grand-Le Cor

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude propose d’explorer la fiction de Robert E. Howard, dont l’œuvre fut publiée exclusivement dans les pulp magazines américains des années vingt et trente, et qui est aujourd’hui considéré comme le fondateur de la sword and sorcery, un sous-genre de la fantasy régulièrement critiqué en raison de son manque de sophistication. Si la plupart des critiques du genre s’accordent à dire que Howard a cristallisé la forme moderne de la fantasy américaine, nous remettons en question l’idée que son œuvre est uniquement une littérature d’évasion et que ses écrits sont représentatifs du sous-genre qu’il est censé avoir fondé.La théorie qui informe notre approche est que l’œuvre de Howard n’est une littérature d’évasion qu’en ce sens qu’elle évite d’aborder un épisode traumatique survenu au cours de l’enfance de l’auteur. Nous concentrant dans un premier temps sur des détails en apparence anodins tels les noms propres des protagonistes ou la couleur de leurs yeux, notre étude met en évidence les traces et les manifestations littéraires du trauma que nous postulons, révélant une architecture souterraine complexe qui sous-tend l’intégralité de l’œuvre. Le résultat de ce travail offre des perspectives nouvelles sur la nature de l’apport howardien à la fantasy américaine, et nous amène à conclure que la forme même du genre procède du trauma.