Présence et influence assyriennes dans le royaume de Hamat

par Adonice-Ackad Baaklini

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de Jean-Yves Monchambert.

Le président du jury était Maria Grazia Masetti-Rouault.

Le jury était composé de Stefano Anastasio, Stefania Mazzoni.

Les rapporteurs étaient Maria Grazia Masetti-Rouault, Stefano Anastasio.


  • Résumé

    L’Empire néo-assyrien (934-610 av. J.-C.) a conquis la majeure partie du Proche-Orient en quelques siècles. S’il modifie la carte géopolitique de la région, l’impact concret qu’il exerce sur les territoires avec lesquels il entre en contact est difficile à cerner. La tendance générale était jusqu’à il y a peu de considérer que les Assyriens contrôlaient étroitement toute leur périphérie par une présence importante de militaires et de fonctionnaires, tout en initiant un processus d’« assyrianisation ». Ce travail doctoral propose d’évaluer l’importance et la nature de la présence assyrienne dans le royaume de Hamat (nord-ouest de la Syrie) et de déterminer s’il existe un lien entre présence et influence assyriennes. Les résultats d’une analyse des sources historiques et archéologiques montrent que la présence assyrienne à Hamat était bien plus subtile que ce que l’on aurait pu croire. D’une part, l’élite provinciale assyrienne insistait sur sa légitimation auprès des autochtones et sa coopération avec l’élite locale plutôt que sur l’utilisation de la force pour maintenir le joug de l’Empire. D’autre part, loin d’indiquer une colonisation assyrienne ou un changement de culture, l’influence de la culture assyrienne à Hamat se traduirait plutôt par l’adoption par l’élite locale de nouveaux objets de prestige qui contribuaient à la consommation ostentatoire et à l’émulation compétitive

  • Titre traduit

    Assyrian Presence and Influence in the Kingdom of Hamat


  • Résumé

    The major part of the Near East was conquered by the Neo-Assyrian Empire (934-610BC) in a few centuries. If the geopolitical map of the region was altered, the concrete impact it exerted on the territories with which it came into contact is difficult to appraise. Until recently there was a general tendency to consider that the Assyrians tightly controlled their whole periphery by maintaining a high number of soldiers and personnel, while initiating a process of “Assyrianization.” This doctoral thesis tries to assess the importance and nature of the Assyrian presence in the kingdom of Hamat (in northwest Syria) and to determine whether there is a link between the presence and influence of the Assyrians. The results of an analysis of historical and archaeological sources show that the Assyrian presence in Hamat was much more subtle than what might have been envisaged. On the one hand the Assyrian provincial elite insisted on being legitimized with the natives and cooperating with the local elite rather than using force to maintain the yoke of the Empire. On the other hand, far from indicating an Assyrian colonization or a change of culture, the influence of Assyrian culture in Hamat would rather translate into the local elite adopting new objects of prestige that contributed to conspicuous consumption and competitive emulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.