Thèse soutenue

Imaginer les Systèmes de Mesure de la Performance : Sur la construction au niveau du secteur d'un algorithme de compensation dans l'industrie pharmaceutique.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Chiara Bottausci
Direction : Keith Robson
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 01/07/2019
Etablissement(s) : Université Paris-Saclay (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupement d'études et de recherche en gestion à HEC (Jouy-en-Josas, Yvelines)
établissement opérateur d'inscription : École des hautes études commerciales (Jouy-en-Josas, Yvelines ; 1881-....)
Jury : Président / Présidente : Afshin Mehrpouya
Examinateurs / Examinatrices : Keith Robson, Afshin Mehrpouya, Yuval Millo, Jan Mouritsen
Rapporteurs / Rapporteuses : Yuval Millo, Jan Mouritsen

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse examine l’imagination des systèmes de mesure de la performance au sein de l’industrie pharmaceutique. Par une observation participante étendue dans une grande entreprise pharmaceutique et des entretiens dans cette industrie, les trois articles de cette thèse explorent les influences intra et extra-organisationnelles qui agissent sur la forme et les raisons des systèmes de rémunération que les sociétés pharmaceutiques utilisent pour leur force de vente. Le premier article considère que les systèmes comptables émergent d’un ensemble d’inscriptions dramatisées qui mettent en scène, encadrent et médiatisent l’interaction entre les différents acteurs, internes et externes à l’organisation, qui participent à la fabrication d’un algorithme de rémunération. Le deuxième article théorise de quelle manière moral imaginaries sont constitués en objets comptables et comment les instruments comptables agissent comme médiateur moral. Il présente les systèmes émergents de mesure de la performance en tant que dispositifs de calcul moral façonnés par les imaginaires moraux contrastés de concepteurs hétérogènes. Le troisième article se concentre sur la manière dont les systèmes de mesure de la performance émergent et se stabilisent dans le contexte des marchés, afin d'explorer les infrastructures comptables au niveau de l’industrie que permettent aux acteurs organisationnels de visualiser, rendre compte et agir sur le marché lorsque ce dernier est invisible à pour ses participants. Pour que les systèmes de mesure de la performance fonctionnent sur un marché, il est nécessaire d’avoir une collaboration au sein du secteur, des opacités construites et des processus de (de)commercialisation de l’identité des acteurs.