Thèse soutenue

Littérature et identités minorisées dans les œuvres de Conceição Evaristo (Brésil) et Paulina Chiziane (Mozambique)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pauline Champagnat
Direction : Rita Olivieri-GodetPires Laranjeira
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Portugais
Date : Soutenance le 29/11/2019
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Équipes de Recherches Interlangues : Mémoires- Identités- Territoires / ERIMIT
Jury : Président / Présidente : Nathalie Ludec
Rapporteurs / Rapporteuses : José Leonardo Tonus, Graça Dos Santos

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a pour ambition d’analyser la relation entre littérature et identités minorisées, en se basant sur l’étude des romans Ponciá Vicêncio (2003) et Becos da memória, (2006) de Conceição Evaristo, et de Niketche : uma história de poligamia (2002) et O Alegre Canto da Perdiz, (2008) de Paulina Chiziane. L’étude s’appuie sur une approche décoloniale et comparatiste qui permet d’aller au-delà des découpages nationaux, lorsqu’elle établit un parallèle entre les éléments des contextes littéraire et historique dans lesquels évoluent les œuvres des auteures. Ces œuvres cherchent à donner une voix aux communautés historiquement mises sous silence par un pouvoir hégémonique et permettent d’éclairer des questions qui ont trait à des identités culturelles minorisées, au post-colonialisme, au racisme, au genre, au féminisme, à l’oralité, à la préservation de mémoires « souterraines » (Pollak, 1993), et à « la place de la parole » (Ribeiro, 2019). Les œuvres étudiées interrogent l’émergence de ces identités minorisées, et le rôle de la littérature dans ce processus tout en misant sur la narration faite par des femmes noires évoluant dans des sociétés ayant connu l’esclavage et la colonisation. Cette thèse met en avant la vocation de la littérature à contribuer à l’émancipation des imaginaires de nos sociétés actuelles, traversées par des préjugés sexistes et racistes.