Thèse soutenue

Calcul approximatif à haute efficacité énergétique pour des applications de l'internet des objets

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Geneviève Ndour
Direction : Arnaud TisserandAnca Molnos
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 17/07/2019
Etablissement(s) : Rennes 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Mathématiques et sciences et technologies de l'information et de la communication (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : ComuE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Rennes) - Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information (Grenoble ; 1967-....) - Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Rennes) - Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information (Grenoble ; 1967-....)

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Les unités à taille réduite font partie des méthodes proposées pour la réduction de la consommation d’énergie. Cependant, la plupart de ces unités sont évaluées séparément,c’est-à-dire elles ne sont pas évaluées dans une application complète. Dans cette thèse, des unités à taille réduite pour le calcul et pour l’accès à la mémoire de données, configurables au moment de l’exécution, sont intégrées dans un processeur RISC-V. La réduction d’énergie et la qualité de sortie des applications exécutées sur le processeur RISC-V étendu avec ces unités, sont évaluées. Les résultats indiquent que la consommation d’énergie peut être réduite jusqu’à 14% pour une erreur ≤0.1%. De plus, nous avons proposé un modèle d’énergie générique qui inclut à la fois des paramètres logiciels et architecturaux. Le modèle permet aux concepteurs logiciels et matériels d’avoir un aperçu rapide sur l’impact des optimisations effectuées sur le code source et/ou sur les unités de calcul.