Thèse soutenue

L’héritage spatial des guerriers de la ville de Kanazawa : histoire architecturale, urbaine et paysagère d’une ville-sous-château japonaise (XVIIe - XXIe siècles)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Delphine Vomscheid
Direction : Nicolas Fiévé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Etudes de l'Extrême-Orient
Date : Soutenance le 12/12/2019
Etablissement(s) : Paris Sciences et Lettres (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Établissement de préparation de la thèse : École pratique des hautes études (Paris ; 1868-....)
Laboratoire : Centre de recherche sur les civilisations de l'Asie orientale (Paris ; 2006-....)
Jury : Président / Présidente : Nicolas Faucherre
Examinateurs / Examinatrices : Nicolas Fiévé, Nicolas Faucherre, Jean-Sébastien Cluzel, Émilie d' Orgeix, Masatsugu Nishida
Rapporteurs / Rapporteuses : Nicolas Faucherre, Jean-Sébastien Cluzel

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur le patrimoine architectural, urbain et paysager de la classe des guerriers de l’époque d’Edo dans l’ancienne ville-sous-château de Kanazawa. Elle se situe à la croisée de plusieurs disciplines que sont l’histoire de l’architecture, l’analyse spatiale, l’histoire du Japon et l’histoire du patrimoine. À travers un plan chronologique en trois parties, nous traversons les trois époques historiques japonaises prémoderne, moderne et contemporaine (du XVIIe au XXIe siècle) afin d’identifier le rôle de l’habitat guerrier (seigneurs et vassaux) dans la formation et le développement de la ville. Notre travail révèle d’une part que l’héritage spatial des guerriers ne se limite pas au patrimoine bâti, mais relève aussi d’un processus de transmission des formes urbaines, et permet d’autre part d’évaluer sa place dans les politiques urbaines actuelles. Cette thèse illustre ainsi la diversité conceptuelle du patrimoine au Japon ainsi que ses multiples enjeux dans la ville contemporaine.