Thèse soutenue

António Sardinha, un penseur transnational de la contre-révolution (1913-1925)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : George Gomes
Direction : Sérgio Campos Matos
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire moderne et contemporaine
Date : Soutenance le 09/12/2019
Etablissement(s) : Paris Sciences et Lettres (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Établissement de préparation de la thèse : École pratique des hautes études (Paris ; 1868-....)
Laboratoire : Savoirs et Pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (Paris)
Jury : Président / Présidente : Olivier Dard
Examinateurs / Examinatrices : Sérgio Campos Matos, Olivier Dard, Manuelle Peloille, Ana Isabel Sardinha, Dejanirah Couto, Olinda Kleiman, Maria de Fatima Sa e Melo Ferreira
Rapporteurs / Rapporteuses : Olivier Dard, Manuelle Peloille

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

António Sardinha (1887-1925), maître à penser du mouvement monarchiste traditionaliste portugais de l’Intégralisme lusitanien est l’objet d’étude de cette thèse de doctorat. À travers l’étude de nombreuses sources imprimées et d’archives privées, nous proposons dans un premier temps une étude critique des principales idées qui se dégagent de l’oeuvre politique de Sardinha, en les situant dans leur contexte, avant de nous pencher plus particulièrement sur son « hispanisme ». Nous montrons notamment comment ce pan de son œuvre a consolidé son statut de penseur aussi important que controversé de la droite radicale portugaise du début du XXe siècle. Enfin, nous étudions dans l’ultime partie de la thèse l’influence et l’héritage intellectuels de Sardinha au Portugal mais aussi en Espagne et au Brésil.