Thèse soutenue

Le Pinqas ha-nifṭarim de la communauté juive de Lugo di Romagna pour les années 1658-1825 (Ms. New York, JTS, n. 3960)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Elena Lolli
Direction : Judith Olszowy-SchlangerMauro Perani
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langues, littératures et civilisation juives
Date : Soutenance le 04/04/2019
Etablissement(s) : Paris Sciences et Lettres (ComUE) en cotutelle avec Università degli studi (Bologne, Italie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Établissement de préparation de la thèse : École pratique des hautes études (Paris ; 1868-....)
Laboratoire : Savoirs et Pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (Paris)
Jury : Président / Présidente : Corrado Martone
Examinateurs / Examinatrices : Judith Olszowy-Schlanger, Mauro Perani, Corrado Martone, Piero Capelli
Rapporteurs / Rapporteuses : Fabrizio Lelli, Ariel Viterbo

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Ma recherche doctorale concerne l'étude de la vie et de la culture juive à Lugo (Italie) grâce à un examen attentif du Registre des morts (Pinqas ha-nifṭarim), une source de grande importance compilée en hébreu entre 1658 et 1825 et actuellement conservée dans la bibliothèque du Jewish Theological Seminary of America, à New York. Les actes de décès couvrent près de deux siècles et contiennent des informations inestimables sur l'histoire et sur les rabbins de la communauté. En plus du style baroque de plusieurs poèmes composés en l'honneur des dirigeants, de grand intérêt sont la description exacte de la culture funéraire des Juifs et la reconstruction généalogique de nombreuses familles juives importantes, telles que Fano, Sinigaglia, Del Vecchio, Jacchia et d'autres. Cette information a été comparée à celles présentes dans les registres communautaires contemporains. En effet, les listes des membres qui ont participé aux réunions du conseil nous permettent d'avoir beaucoup d'information de grand intérêt sur les membres éminents de la communauté et de reconstruire non seulement le contexte démographique de la communauté juive mais aussi l'évolution et les voies de son développement. Le manuscrit contient également les statuts de Ḥevrat Gemilut Ḥasadim (Bonnes Œuvres ou Société de la Miséricorde) de la communauté juive de Lugo. Cette association s'occupait de l'enterrement de chaque membre de la communauté et ses activités consistaient spécifiquement à s'occuper des membres de la famille des mourants préparant le corps avant l'enterrement; organiser la procession et la cérémonie funéraire; entretien du cimetière; aider les personnes en deuil; dire des prières rituelles; distribuer des provisions et des médicaments pour les malades. Il a été institué le 16 Hešwan 5418, le 23 octobre 1657. Le texte des statuts montre un aperçu très intéressant de la vie religieuse et sociale des Juifs de Lugo.