Thèse soutenue

Trajectoire industrielle et réglementation de l'audiovisuel en France

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Victor Lavialle
Direction : Olivier Bomsel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Economie et Finance
Date : Soutenance le 17/12/2019
Etablissement(s) : Paris Sciences et Lettres (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'économie industrielle (Paris)
établissement de préparation de la thèse : École nationale supérieure des mines (Paris ; 1783-....)
Jury : Président / Présidente : Françoise Benhamou
Examinateurs / Examinatrices : Olivier Bomsel, Thomas Paris, Elisabeth Flüry-Hérard
Rapporteurs / Rapporteuses : Paul Belleflamme, Marc Bourreau

Résumé

FR  |  
EN

L'écosystème de la production audiovisuelle est structuré par la réglementation issue de la libéralisation de la télévision d'État (1984-86). Celle-ci accorde aux chaînes des fréquences hertziennes en échange d'obligations de financement et de diffusion. Il en résulte un système administré dont les règles ont très peu évolué en trente ans. Cette organisation industrielle s'essouffle: la part de marché des films français en salle stagne, tandis que le public vieillit. La rentabilité des chaînes de télévision s'effrite et les fictions qu'elles financent s'exportent mal. L'entrée des plateformes étrangères telles que Netflix fragmente encore l'audience. L'objectif de ce travail est d'étudier l'évolution de l'industrie audiovisuelle française et de sa régulation, depuis la libéralisation de la télévision d'État, ainsi que d'analyser l'effet de l'entrée des diffuseurs "over-the-top" sur l'écosystème historique.